TRANSPORT

100 nouveaux bus Transco mis en circulation : La situation est loin de s’atténuer sur les arrêts de bus

 les autorités de la République démocratique du Congo, à travers le ministre des transports avait instruit le Directeur Général a.i de Transco de trouver une solution pour contenir la crise et permettre à la population de circuler en toute quiétude. Cette crise liée à la pénurie des produits pétroliers dans pays en général et particulièrement à Kinshasa, qui cause la rareté des moyens des transports sur les artères de la ville.

Agissant ainsi à la recommandation de sa hiérarchie, le DG a.i de Transco, Chief Tsimpamba, a mis en circulation un nouveau lot de 100 bus.

Contente de l’initiative, la population kinoise usagées de ces bus a exprimé sa joie. ” Nous sommes très contents de l’initiative, car tenant compte de mes revenus , nous ne pouvons pas payer 2500fc du grand marché à N’djili comme nous l’imposent les chauffeurs des taxis.. avec transco comme toujours mais cette fois avec un surplus des bus, les 500fc que nous payons nous permettent de vivre normalement malgré la crise” fait savoir un kinois trouvé dans un bus faisant le tronçon grand marché – kimbanseke.

Et d’ajouter, ” nous remercions les autorités pour cette bonne décision et nous souhaitons qu’ils en ajoutent autant pour effacer les privés qui parfois nous maltraitent avec des prix exagérés” a t-il ajouté.

Mais sur terrain, la situation est restée presque la même, la difficulté des moyens de transports est une réalité et deviens une casse-tête pour les populations. Ce manque du carburant fait payer ses lourds tributs a la population.

Rappelons que  le ministre des Hydrocarbures, en  informant  la population congolaise en général et kinoise en particulier, que cette situation fait suite à la baisse sensible de stocks en essence, a appelé au calme et a rassuré du contrôle de la situation au niveau du gouvernement, pour qu’elle redevienne à la normale.

“D’ordinaire, la capitale consomme plus ou moins 1100 m3/jour et à la suite à cette décrue, un plan de contingentement est appliqué pour assurer la ville en essence essentiellement”, renseigne  une dépêche de la cellule de communication du Ministère des Hydrocarbures.

Dans le souci d’éviter la rupture totale, indique la même source, le gouvernement, en concertation avec les entreprises opérant dans le domaine, s’est résolu à appliquer le plan de contigentement, en vue de faire baisser  de  1100 m³ à 660 m³/jour la consommation en essence dans la ville rien que pour l’essence ainsi que le jet.

Edouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top