spirituel

100+1 de l’église Kimbanguiste : La population congolaise reconnaît la lutte contre les anti-valeurs prônée par l’EJCSK

06 Avril 1921 – le 06 Avril 1922, cela fait exactement 101 ans jour pour jour depuis que l’Eglise de Jésus-Christ sur la Terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu (EJCSK) a été créée au Congo-belge, aujourd’hui République Démocratique du Congo (RDC) par son initiateur Simon Kimbangu Kiangani.

En effet, Simon Kimbangu a été reconnu de son vivant comme envoyé spécial de Jésus-Christ sur la Terre où il mena son ministère d’évangélisation, prophétique et de guérison qu’il a propulsé après avoir guérie par miracle une femme de Kialongo qui était à l’agonie, un miracle qui était le point de départ pour mener sa lutte contre la colonisation de la République et pour la conscientisation de l’homme noir sur sa culture. 100+1 après, qu’est ce que les congolaises et congolais retiennent de sa lutte ? Pour tenter de répondre à cette question, la rédaction de Géopolis Hebdo a déployé ses journalistes sur terrain afin de recueillir les avis des uns et des autres.

A en croire le juriste Jean-Marie Tshibangu, Simon Kimbangu est un prophète congolais dont le message était essentiellement circonscrit sur la libération de l’homme noir congolais qui était sous le joug de la colonisation. C’est un prophète, poursuit-il, que Dieu avait envoyé pour annoncer qu’un jour le noir pouvait être libre et avoir la même vie que l’homme blanc.

Pour Gauthier Bomandeke, la vie de Simon Kimbangu est résumée en deux périodes, à savoir : le volet spirituel et le volet politique. Du volet spirituel, Simon Kimbangu voulait que nous restions dans la logique de nos valeurs ancestrales dont celles qui nous ont conduit à devenir ce que nous étions avant la colonisation, car pour lui, ajoute l’interviewé, il y avait un Dieu qui guidait nos ancêtres, il fut contre la renonciation de nos valeurs spirituelles, c’est pour cette raison qu’il était mal aimé par le colonisateur qui voulait nous dicter à tout pris où nous imposer leur religion. Avant de poursuivre : ” Du volet politique, la conviction de Simon Kimbangu fut celle d’œuvrer à tout prix pour la liberté de l’homme congolais. Il était convaincu qu’un jour la colonisation prendra fin, cette conviction était un élément de motivation dans la lutte pour l’indépendance ”.

Selon Gauthier Bomandeke, Simon Kimbangu a aussi lutté pour l’indépendance de la RDC. Le prophète SKK a lutté également contre les antivaleurs.

Pour les Kimbaguistes, Simon Kimbangu est Dieu

Simon Kimbangu est l’incarnation du Saint-Esprit sur la Terre. Partant de la définition de Kimbangu, un nom qui signifie ” celui qui révèle les choses noires dans la lumière ”, Simon Kimbangu est Dieu au même titre que Jésus, selon les Kimbanguistes.

A l’origine, l’Église Kimbanguiste a incarné un mouvement de résistance à la colonisation belge, alors que ” l’Église catholique a été historiquement associée à la colonisation belge “, selon le chercheur et historien Sébastien Fath.

Il sied de noter que Simon Kimbangu est né le 12 septembre 1897 à Nkamba, actuelle province du Kongo-‘ Central, entre Kinshasa et l’océan Atlantique, porte d’entrée des colons et des influences extérieures depuis la fin du XVe siècle : Portugais, Britanniques, Belges. Le 6 avril 1921, Kimbangu est crédité de la guérison miraculeuse d’une femme malade Kiatondo à Ngombe Kinsuka. Ce premier miracle marque la naissance de son Église, qui reprend de nombreux éléments du christianisme importé par les missionnaires, mais en l’agrémentant aux spécificités locales.

Patience Lokeke

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top