ENVIRONNEMENT

17ème session du Forum des Nations-Unies sur les forêts : Les participants en appellent à l’adoption des mesures en faveur de chaînes d’approvisionnement durables et zéro-déforestation

La Vice-premier ministre, ministre de l’Environnement et du Développement durable de la République Démocratique du Congo (RDC) a séjourné récemment à New-York, capitale fédérale des États-Unis d’Amérique. La warrior Eve Bazaiba Masudi a participé pour le compte de la RDC à la 17ème session du Forum des Nations-Unies sur les forêts (FNUF 17). Pendant cinq jours, les participants ont planché sur la mise en œuvre du plan stratégique des Nations-Unies pour les forêts 2017-2030 et également, sur des activités à l’appui des priorités thématiques pour l’exercice biennal 2021-2022.

Dans son allocution lors de l’ouverture solennelle de cette session, la Vice-premier ministre et ministre de l’Environnement et du Développement durable a rappelé non seulement les potentialités environnementales de la RDC et aussi les services écosystémiques de ses Forêts en faveur de l’humanité.

Eve Bazaiba a relevé les efforts qu’entreprend le Gouvernement Congolais pour assurer la gouvernance forestière de façon efficiente. C’est le cas des mesures prises dans l’assainissement du secteur forestier, des actions salutaires qui ont pu sauver plus de 3 millions d’hectares des forêts.

” Aujourd’hui au monde, la RDC co-organise avec la République Arabe d’Égypte les travaux préparatoires de la COP27. C’est un grand événement qui honore le Bassin du Congo dans son ensemble “, a dit Eve Bazaiba. Il est clair que la RDC forte du potentiel de son massif forestier, prend toute les mesures de sa responsabilité face aux enjeux du climat. A la suite de l’intervention de la France, Eve Bazaiba attire l’attention de la communauté internationale sur le lien qu’il faut désormais établir entre la guerre et la préservation de l’environnement ou mieux des forêts.

La 17ème session du Forum des Nations-Unies sur les forêts examinera les préparatifs de l’examen à mi-Parcours en 2024 de l’efficacité de l’arrangement international sur les forêts dans la réalisation de ses objectifs, y compris la stratégie de communication et de sensibilisation du plan stratégique de l’ONU pour les forêts 2017-2030.

Bref, il est plus qu’urgent d’inverser la perte de couverture forestière, comme l’indique la déclaration des dirigeants de Glasgow lors de la COP26. Pour ce faire, les participants se sont proposés de travailler activement et concrètement à la réalisation de tous les objectifs mondiaux pour les forêts, par le biais de différentes actions, parmi lesquelles, la gestion durable des forêts. Dans ce contexte, tous les membres du Forum des Nations unies pour les Forêts sont appelé à adopter des mesures concrètes et cohérentes en faveur de chaînes d’approvisionnement durables et zéro-déforestation.

Pour atteindre les objectifs mondiaux relatifs aux forêts, des investissements financiers accrus provenant de toutes les sources et à tous les niveaux, sont nécessaires pour améliorer la gestion durable des forêts, leur conservation, leur résilience et la restauration des écosystèmes.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top