Politique

2ème gouvernement post-alternance : Aimé Boji prend l’effectivité du pouvoir au ministère du Budget

Le ministre d’État du Budget a pris les commandes à ce ministère hier mardi 27 avril, au terme d’une cérémonie de remise et reprise dans une bonne ambiance. Le nouveau patron du Budget s’est directement mis au travail aux côtés de ses collaborateurs. Aimé Boji Sangara a pris le relais de Jean Baudouin Mayo. Au même moment, le Vice-ministre du Budget, est entré en fonction, ayant pris le relais du professeur Félix Momat.

Le ministre d’État, Aimé Boji qui a remercié le chef de l’État pour la confiance témoignée en sa personne, compte imprimer sa marque dans le travail au ministère du Budget. Membre du deuxième gouvernement post-alternance, le ministre d’État Aimé Boji à hérité d’un ministère clé, sur lequel repose beaucoup d’espoir.

En effet, le ministère du Budget est un maillon essentiel de la nouvelle politique. Ce ministère est perçu comme celui par lequel le changement doit passer, notamment avec le défi de mobilisation des recettes afin de rendre effectives les prévisions budgétaires du gouvernement Sama Lukonde, qui sont à hauteur de 36 milliards de dollars sur 3 ans, à raison de 12 milliards chaque année.

Plusieurs défis se dressent devant le ministère du Budget. Le grand défi sera, non seulement de prévoir à la hausse les ambitions, mais aussi de renforcer la capacité de mobilisation des ressources financières. Cette réalité a été désignée par l’exécutif passé comme étant l’une des faiblesses de la République Démocratique du Congo.

L’autre challenge sera aussi celui de l’orthodoxie budgétaire a implémenter de sorte à rendre les finances publiques congolaises réellement résilientes au moment où le monde et la RDC ne se sont pas encore débarrassés du coronavirus.

Le ministère du budget devra aussi s’atteler à parachever le travail de la maîtrise des effectifs des fonctionnaires de l’État et des autres agents publics. Ces effectifs dont on sait qu’ils sont truffés des agents fictifs. Le travail de la numérisation de la chaîne des dépenses constituent également un challenge à relever pour toutes les provinces. L’autre défi est la numérisation de la chaîne des dépenses à travers toutes les provinces de la RDC.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top