Santé

4 ième vague de Covid 19, variant Omicron et la grippe à Kinshasa : Jean-Jacques Mbungani éclaire la lanterne de l’opinion

Le ministre de la santé publique, hygiène et prévention, Jean-Jacques Mbungani a éclairé la lanterne de l’opinion sur la mutation du virus au niveau mondial sous forme d’un nouveau variant dénommé Omicron, et l’augmentation exponentielle des cas de la grippe aigüe caractérisée à Kinshasa.

Il a également insisté sur les précautions à prendre pour freiner la propagation des cas de Covid-19 et de la grippe en cours.

Selon le ministre, le mois de décembre est souvent, le mois par excellence de la relance des cas de grippe, raison pour laquelle, on assiste à une survenue des grippes et des cas de Covid-19 qui par ailleurs peuvent avoir le même profil dans certains cas.
Classique, certains cas de Covid-19 se présentent avec une symptomatologie de rhume, toux, fièvre, courbatures que l’on observe également dans les grippes.
Depuis le début de l’année 2021 (de Janvier à Novembre 2021 : Semaine 1 à la Semaine 47), 4 079 517 cas suspects d’infections respiratoires aigües et 1544 décès (soit une létalité de 0,04%) de grippe ont été notifiés dans l’ensemble du pays.

“Au regard des résultats de la surveillance sentinelle de la grippe, nous pouvons dire que de Janvier à Novembre 2021 (de la semaine 1 à la semaine 47), le virus grippal de type saisonnière circulait au sein du pays, mais depuis décembre 2021, les cas suspects de grippe détectés dans les sites sentinelles reviennent négatifs au virus de la grippe et positifs à la Covid -19 pour certains cas”, a indiqué Jean-Jacques Mbungani.

Pour le ministre de la santé, l’attitude requise est de voir son médecin face à tous ces symptômes afin qu’un avis médical soit donné et qu’une prise en charge thérapeutique appropriée soit assurée.
“Face à toute grippe, les mesures de prévention rencontrent, également le strict respect des gestes barrières, car la transmission se fait par voie respiratoire. Et de proximité des glaires, postillons.
Aussi, en même temps que la recrudescence des cas de grippe saisonnière est observée en RDC, il faudrait faire le diagnostic différentiel avec les symptômes de la Covid-19. D’où, la population est invitée de se faire tester régulièrement devant toute toux associée ou non à la fièvre pour toutes les personnes à risque ou les plus exposées à l’aide des tests rapides à savoir : les Professionnels de Santé, le Personnel Enseignant, les agents et cadres des entreprises publiques et privées et/ou toute autre personne exerçant une activité nécessitant de nombreux contacts, enchaine-t-il.

La 4 ième vague Covid 19

De l’avis du ministre , le pays est dans la voie d’une 4ème vague de la pandémie Covid-19.

Il a fait savoir que depuis moins de deux semaines, il est constaté une recrudescence des cas Covid-19 dans le pays et particulièrement à Kinshasa qui reste l’épicentre de la pandémie avec plus de 58% des cas.

A l’en croire, “certes, qu’il faut au moins 4 semaines de surveillance pour confirmer la survenue d’une nouvelle vague, mais les évidences de l’augmentation des cas, du nombres des hospitalisations laissent croire, que nous sommes déjà dans la 4ème vague de cette pandémie. Raison pour laquelle, le gouvernement de la République à travers le Ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention rappelle à la population congolaise de respecter strictement les gestes barrières et surtout d’adhérer à la vaccination qui, à ce jour, est considéré comme un élément de la riposte contre la pandémie Covid-19”.

Le variant Omicron, poursuit Jean-Jacques Mbungani, récemment détecté en Afrique du Sud est très contagieux, mais plusieurs scientifiques s’accordent sur le caractère moins dangereux de cette souche. En réalité, en terme de dangerosité, le variant Delta qui a été fortement répondu au niveau mondial n’a pas d’égal. Même l’opinion qui est la résultante de plusieurs mutations n’a pas la réputation meurtrière du variant Indien de la Covid-19.

Il a souligné que la population doit se faire tester régulièrement devant toute toux associée ou non à la fièvre pour toutes les personnes à risques ou les exposés à l’aide des tests rapides.

PKN

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top