Société

Mauvaises conditions carcérales des enfants dans 12 Provinces : Fabrice Puela promet de prendre en compte les recommandations qui lui ont été proposées

Le ministre des Droits humains Albert Fabrice Puela a reçu hier 18 août 2022, dans son cabinet de travail, une délégation des parlementaires des enfants venus des 12 provinces de la République démocratique du Congo (RDC). Ces parlementaires ont fait part au ministre du mémorandum des enfants participants au 1er forum national des comités et clubs d’enfants de la RDC sollicitant le suivi de vulgarisation des lois portant protection de l’enfant, les difficultés et défis auxquels font face les enfants congolais, mais également ces derniers ont proposé quelques pistes de solutions dont la mise en oeuvre peut contribuer à l’amélioration de la situation de protection et de participation des enfants, gage de l’avenir de la RDC.

En outre, ces enfants ont mis en évidence la constitution du pays qui accorde une place centrale à l’enfant en tant que renouvellement de l’être et de la vie. Tout en sachant que la RDC s’est résolue à faire de la protection des groupes vulnérables et particulièrement la condition des enfants, une priorité, tout en s’appuyant sur les instruments juridiques internationaux auxquels elle a adhéré et la loi n° 09/001 portant protection de l’enfant.

Tour à tour ces enfants ont évoqué quelques problèmes de violations de droits des enfants enregistrés dans leurs provinces d’origine.

A en croire Fabrice Kikimi ” ces enfants entrent parfois innocents en prison et sort criminels, du fait de vivre ensemble avec. Les bandits des grands chemins dans des lieux carcéraux. Ce cas se vit presque partout. En RDC, où, il y a moins des EGEE pour l’encadrement des enfants en conflits avec la loi”, a-t-il relevé.

De son côté, Charles Kizipande de la Tshopo a attiré l’attention du ministre des Droits humains par rapport à un enfant en conflit avec la loi, arrêté à Tshopo, emprisonné, alors qu’il est orphelin de père et de mère en même temps il est grand frère d’un enfant de 8 ans qui ne sait à quel sens se vouer.

Au tour de Blessing Mutelo de Béni d’évoquer les droits des enfants en conflit avec la loi, dans des provinces où l’état de siège est décrété.

Miradie Mananga venue de Kisantu, au Kongo Central, évoque à son tour ” les violences sexuelles basées sur les mineurs, dans des lieux carcéraux, dans la société, dans des familles”.

Prenant la parole à son tour, après avoir écouté les doléances venues de tout bord, le ministre des Droits humains, Albert Fabrice Puela a promis à ces parlementaires que leur requête sera transmise à qui des droits, tout en les prodiguant des conseils.
” Prenez vos études au sérieux, pour bien préparer votre avenir car l’avenir de la RDC en dépend. Je suis flatté, épaté de votre prestation, je vous félicite et vous souhaite plein succès pour vos études secondaires, humanitaires, universitaires, pour un avenir meilleur de la RDC” a conclu le ministre des Droits humains.

Voldi Kengi

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top