Politique

4ième édition de “With Compact Africa” à Berlin : Félix Tshisekedi plaide pour une Afrique prospère et résiliente face à la covid-19


S’attirer les investissements allemands et chercher de plus en plus des voies et moyens pour faire davantage face à la pandémie de Covid-19 qui a frappé les économies africaines, telles sont les raisons primordiales du déplacement du chef de l’Etat congolais et président de l’Union Africaine Félix Tshisekedi et ses pairs de Berlin, sur invitation de la Chancellerie allemande. ce Vendredi 27 Août 2021, Il s’est agi là de prendre part, autour de la chancelière allemande Angela Merkel, à la 4ième édition de la conférence économique de haut niveau, dénommée ”Compact With Africa”. Cette rencontre initiée par la République Fédérale d’Allemagne en 2017 lors de sa mandature à la tête du G20, qui vise la promotion des investissements privés allemands en Afrique, s’est tenue dans un contexte particulier, où les questions liées à la Covid-19 ont été au cœur de débats.

Il était aussi question de faire le bilan de cette initiative “compact with Africa”. Trois importantes allocutions l’ont marquée. Tour à tour, il y a eu celles de la chancelière allemande Angela Merkel, du chef de l’Etat congolais, président en exercice de l’Union africaine Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et le président de la République sud-africaine Cyrille Ramaphosa.

Après avoir plaidé pour la reprise économique en Afrique, Angela Merkel a fustigé, dans un extrait de son propos recueilli par nos confères de Rfi, le taux de vaccination très insignifiant. «Aujourd’hui, nous avons vacciné en Allemagne 60% de notre population. En Afrique, ce sont seulement 2%. C’est une injustice dramatique.» A dit Angela Merkel, tout en rassurant du renforcement du soutien de l’Allemagne à l’initiative Covax, avec 70 millions de doses de vaccins, 40 millions de plus que ce que le pays prévoyait jusque là.

Cet écart dans la vaccination a été aussi décrié par le président de la République Sud-africain Cyrille Ramaphosa.

C’est sur cette lancée que le président de l’Union africaine a brandi l’utilité de produire les vaccins en Afrique, surtout sur le plan psychologique. pour lui, la possibilité de la production des vaccins dans le continent africain contribuera «à rassurer davantage les africains, et à casser ces théories complotistes qui visent à susciter la méfiance des africains vis-à-vis du vaccin.», a déclaré le président Félix Tshisekedi. Il a également proposé des stratégies thérapeutiques, en recourant aux produits efficaces ”made in Africa” pour combatte la covid-19, à l’instar de Manacovid, une thérapie 100% congolais.

Félix Tshisekedi a fait aussi une plaidoirie en faveur des economies des pays africains sensiblement affectées par les affres de différentes vagues de la pandémie de Covid-19. Il en a ainsi appelé notamment à l’élévation de l’enveloppe allouée à l’économie Africaine, dans le cadre des DTS disponibles à 650 milliards USD pour la planète, alors que l’Afrique n’aura qu’une part de 33 milliards USD.

Arrivant fin mandat à la tête de la chancellerie allemande, Angela Merkel a eu droit aux hommages mérités des intervenants. Ces derniers ont reconnu qu’elle aura porté l’Afrique au niveau des grandes instances internationales, s’il faut la comparer à ses prédécesseurs. Il est le lieu ici de dire que le programme de production des vaccins ” made in Africa” a été aussi évoqué. Avec un accent particulier sur les projets existans dans trois pays à savoir le Rwanda, le Sénégal et l’Afrique du Sud, en collaboration avec l’entreprise BioNTech qui a déjà développé un vaccin contre la Convid-19.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top