Politique

61 ans après l’indépendance : Bâtir un pays plus beau qu’avant, Félix Tshisekedi reste optimiste

” Les récentes performances économiques permettront, sans aucun doute, de soutenir les différentes politiques mises en place par le Gouvernement. ”

Jeudi 30 juin 1960 – Mercredi 30 juin 2021, la République Démocratique du Congo (RDC) totalise jour pour jour 61 ans d’existence en tant qu’Etat indépendant. Force est de constater que l’indépendance chèrement acquise de la mère-patrie le royaume de Belgique n’est que politique. Le pays de Lumumba, élevé au rang de Héros National, est devenu un grand marché d’importation et de consommation des biens et services. Le Congo-Kinshasa est encore loin de son indépendance économique, la vraie. Mais avant d’en arriver là, des actions ont été posées ces dernières années et qui augurent des lendemains meilleurs afin de changer de paradigme. Profitant de l’occasion ainsi offerte, le 5ème Président de la RDC, après Joseph Kasa-Vubu, Joseph-Désiré Mobutu, Laurent-Désiré Kabila et Joseph Kabila, Félix-Antoine Tshisekedi s’est félicité, dans son discours de circonstance prononcé, le 30 juin dernier, depuis Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu où il séjourne, des progrès accomplis par l’ex Colonie-belge pendant ses trois (3) premières années passées à la tête du pays. Cette prouesse, a déclaré le Premier Citoyen de la République, a été rendue possible grâce au grand travail abattu par les Régies financières [La Direction Générale des Impôts (DGI), la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) et la Direction Générale des Recettes Administratives, Domaniales et de Participations (DGRAD)] dans la mobilisation des recettes publiques, avec l’accompagnement de l’Inspection générale des finances (IGF) qui fait de la lutte contre les coulages des recettes publiques son cheval de bataille.

Au rang des satisfactions, Félix Tshisekedi note également l’accord conclu récemment avec le Fonds Monétaire International (FMI) auprès duquel, le pays bénéficiera de 1,5 milliards de dollars en droits de tirages spéciaux.

” Ces résultats encourageants permettront, sans aucun doute, de soutenir les différentes politiques sociales mises en place par le Gouvernement comme celles
concernant la gratuité de l’enseignement primaire et l’accès à la couverture santé universelle ”, foi du Président Tshisekedi.

La RDC va enregistrer une
croissance économique positive de 4,9% en 2021

Parlant des résultats économiques encourageants enregistrés par son pays sur les plans économique et social, le Président congolais a fait savoir, toujours dans son adresse à la Nation depuis la ville de Goma,
que ceux-ci sont les conséquences logiques de la stabilité du cadre macroéconomique après une période
de crise consécutive aux eftets pervers de la pandémie de COVID-19.

S’appuyant sur les perspectives économiques et projections de la Banque Centrale du Congo (BCC), de l’Institut National de la Statistique (INS) et celles des Institutions de Bretton Woods, ” Fatshi Béton ”, comme l’appellent affectueusement ses contemporains, a annoncé que la RDC va enregistrer une croissance économique positive de 4,9%, contre 1,7 % en 2020 et 4,4% une année auparavant. Malheureusement, cette croissance est essentiellement portée par le secteur minier. Les matières premières étant épuisables, la diversification de l’économie congolaise figure en bonne place dans le projet de société de Félix Tshisekedi pour son premier quinquennat.

Les réserves de change continue d’augmenter

Sur le plan monétaire, il a été enregistré une forte augmentation de crédit ainsi qu’une forte accumulation des rèserves de change à fin juin 2021, en dépit de la crise induite par la COVID-19.

En effet, il a été, également, enregistré une forte mobilisation des recettes de 2019 à 2021, et ce, en dépit d’un environnement économique difficile. Le niveau de réserves internationales est passé de 879,5 millions de USD à fin décembre 2018 à 1,2 miliard de dollars américains à fin juin 2021, représentant cinq (5) semaines d’importation des biens et services sur fonds propres, selon une source digne de foi à la BCC.

Ces résultats encourageants permettront, sans aucun doute, de soutenir les différentes politiques sociales mises en place par le Gouvernement comme celles
concenant la gratuité de l’enseignement primaire et l’accès à la couverture
santé universelle.

Ces résultats permettront également, d’accompagner la vision de promouvoir une plus grande intégration au niveau national, à travers la construction et la réhabilitation des routes, des chemins de fers, des ports et aéroports qui, in fine, permettra l’interconnexion de toutes les 26 provinces de la RDC.

” J’insisterai à cet effet, pour que le Gouvernement veille à matérialiser cette vision contenue dans son Programme d’Actions ”, a promis le Chef de l’État, Félix Tshisekedi. Ne dit-on pas souvent que la promesse est une dette ?

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top