Politique

76ème session ordinaire de l’ONU : Félix Tshisekedi :” Le temps est venu de compter sur le génie africain dans les solutions aux crises planétaires”

En sa qualité du Président en exercice de l’UA, et face à la crise née de la Covid, le Président Congolais a fait vite de reconnaître que l’Afrique a mis au point des remèdes dont l’efficacité est démontrée. Le temps est certainement venu pour que cette contribution africaine soit intégrée dans les différents protocoles en essai sur la planète. C’est un Félix Tshisekedi Panafricaniste, conscient des perceptions inégalitaires entre les nations qui a fait cette plaidoirie .

En sa double casquette de Président de la République Démocratique du Congo (RDC) et de l’Union Africaine (UA), Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a tenu, le mardi 21 septembre 2021, un discours solennel, dans le cadre des travaux de la 76ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, à New-York (États-Unis d’Amérique) devant les Chefs d’États membres de cette organisation mondiale. Cette session est axée sur la thématique : ” Miser sur l’espoir pour renforcer la résilience afin de se relever de la Covid-19, construire durablement, répondre aux besoins de la planète, respecter les droits des personnes et revitaliser l’ONU ”.

Dans son allocution, le Chef de l’État congolais a balayé plusieurs points importants touchant la RDC, présentant des avancées et obstacles au développement qui guettent le pays de Lumumba, surtout dans le domaine sécuritaire.

Angle sécuritaire du discours

Du haut de la tribune des Nations Unies, Félix Tshisekedi s’est dit indigné de la présence des djihadistes dans l’Est de la République, travaillant en complicité avec certains mouvements des rebelles, notamment les ADF, qui vandalisent la population par des tueries et pillages répétitifs. Voilà pourquoi, le 5ème Président de la RDC a décrété l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri avec l’appui logistique de la Mission onusienne (Monusco) et du Kenya afin de rétablir non seulement l’autorité de l’État dans cette partie de la République mais aussi la paix, sans laquelle aucun développement n’est possible.

Par ailleurs, le Président de l’Union Africaine a souligné que le manque de paix dans la partie Est de la RDC, est l’un des éléments de freinage de l’économie de son pays, et cela s’observe par le nombre faible des investisseurs dans le pays.

Poursuivant son speech, le Président Tshisekedi a épinglé quelques avancées réalisées lors de l’état de siège. Il s’agit : 1) De la neutralisation de plusieurs centaines de miliciens ; 2) La réduction des éléments de ces groupes armés ; 3) La récupération d’armes et de munitions par les forces armées de la République (FARDC) ; 4) Le démantèlement de plusieurs réseaux de trafic illicite d’armes des munitions, des minerais et de ravitaillement des groupes armés en produits divers ; 5) La récupération des plusieurs localités du pays qui étaient jadis occupées par des rebelles ; 6) La libération de nombreuses otages autrefois détenues par des groupes armés comme les ADF ; 7) La réouverture de certains axes routiers importants ; et enfin, 8) La réduction sensible des incursions contre la population Civile. Cette liste n’est pas exhaustive.

Par conséquent, ” Fatshi Béton ”, comme l’appellent affectueusement les militants et sympathisants de son parti politique, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), a plaidé pour que l’ONU travaille sur le renforcement des capacités de son intervention dans des pays en guerres.

Tshisekedi Félix a condamné, par ailleurs, en sa casquette du Président de l’Union Africaine, les crises politiques qui se vivent dans pas mal des pays africains, en mettant en exergue l’assassinat du Président Tchadien, Idriss Déby, dit Idriss Déby Itno (Né le 18 juin 1952 à Berdoba et mort le 20 avril 2021 à N’Djaména).

En outre, le Président rd-congolais a, après avoir fait une brève description de l’état du secteur économique de la RDC en particulier et de l’Afrique en général, lancé un vibrant appel aux investisseurs à venir investir massivement dans son pays, question d’octroyer à la jeunesse des opportunités d’emplois.

Toujours dans cette adresse devant la communauté internationale, FT a rappelé des chiffres qui donnent des vertiges sur les performances économiques réalisées par le Gouvernement des Warriors en peu de temps dont la stabilité monétaire constatée du Franc Congolais (CDF) face aux devises étrangères, l’augmentation vertigineuse des recettes internes et des réserves de change, pour ne citer que celles-ci. Un travail titanesque abattu par le Gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation.

Enock Issey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top