Economie

À Kolwezi : Antoinette N’samba appelle les miniers au respect du Code et Règlement Minier

Après le Haut Katanga, la Ministre Nationale des Mines, Antoinette N’samba Kalambayi et sa suite continuent leur périple dans la province du Lualaba à Kolwezi, depuis vendredi 10 septembre dernier, dans le but de sensibiliser les exploitants miniers artisanaux sur la présence des expatriés sur les sites d’exploitation artisanale en violation de la Loi régissant le secteur minier congolais.

En effet, à Kolwezi, la Ministre des Mines n’est pas allée par quatre chemins, elle a fustigée les comportements des Chefs de Divisons provinciales des Mines et Géologie qui se livrent à délivrer les autorisations d’exploitation minières artisanales aux expatriés s’exposant aux sanctions conformément aux textes en vigueur.

La patronne des mines, a rappeler aux miniers le respect des textes légaux régissant le secteur des mines.

Elle a fait savoir que, “la Loi régissant le secteur minier doit être respectée en ce moment où le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo ne ménage aucun effort pour instaurer l’Etat de droit en République Démocratique du Congo ; et l’Etat de droit est synonyme du respect des lois du Pays.
L’épée de damoclès est donc suspendue et cherche sur la tête de qui tomber”.

Il faut retenir que, bien avant cela, Antoinette N’samba, a été avec la Gouverneure a.i du Lualaba à qui elle a présentée ses civilités et donné le contenu de son agenda dans cette province.

Kolwezi : activités ITIE-RDC et visite des entreprises minières par la ministre.

Le samedi 11 septembre 2021, la ministre des Mines, Antoinette N’samba Kalambayi, a pris part à la cérémonie du lancement des travaux de l’atelier d’ITIE-RDC dont le go a été donné par le ministre d’État en charge du plan et président exécutif du comité de l’TIE-RDC, Christian Mwando N’Simba à l’hôtel Kampi ya Boma dans la ville de Kolwezi.
Ces assises lancées en présence du Gouverneur intérimaire du Lualaba,Fifi Masuka Saini , se focalisent sur” la dissémination du rapport assoupli de l’TIE-RDC.
bien avant l’atelier, dans le cadre de sa ronde, la Warrior du Gouvernement Sama Lukonde en charge des mines, s’est tout d’abord imprégnée des conditions de travail dans les entreprises minières qui exploitent au Lualaba.

Cette visite a commencée par le site Mutanda Mining (MUMI) où Antoinette N’Samba, a été accueillie chaleureusement dans cette filiale de Glencore.

Yves Ilunga, chef de l’exécutif de la société du groupe Glencore a fait une brève présentation de l’entreprise, en insistant notamment sur la sécurité des agents, le respect du Code minier et le Code du travail, des préalables respectées au sein de cette société qui compte 2600 agents dont 20% d’expatriés et 1000 travailleurs de la sous-traitance.

Soucieuse de la situation que traverse la population environnante du site d’exploitation minière Mutanda Mining, la Ministre de tutelle, n’a pas laissé cette importante problématique.
Elle s’est assurer si la communauté locale bénéficie du bon traitement en terme de richesse de son pays, de la part des sociétés qui exploitent les minerais de la République. D’où l’option qu’elle a prise de recommander à Mutanda Mining de lui présenter par écrit, ses différentes réalisations en faveur des habitants de ce coin.

Poursuivant sa tournée, la Ministre nationale des Mines, accompagnée du ministre provincial des Mines Jean Marie Tshizainga Sanama, s’est dirigée au centre de négoce de Musompwo, avant de rejoindre l’entreprise
Cooper Smelter, (LCS), une société dirigée par des sujets chinois. Profitant de la présence de la Ministre, les agents et cadres ont déploré les cas des coupures intempestives de l’énergie électrique ; une situation qui rend le travail difficile.

Concernant les différentes grèves observées au mois de juin dernier, ayant des répercussions négatives sur la production, le responsable de LCS a rassuré la Ministre que, toutes ces revendications ont trouvé la solution. Aujourd’hui, l’huissier perçoit 400$.
Cooper Smelter produits 180 mille tonnes de Cuivre par an.

L’occasion faisant le Larron, le numéro 1 des mines, a fustigé la vidéo virale ayant fait le tour du monde montrant un congolais tabassé par un militaire dans l’enceinte de cette entreprise. La Ministre a demandé que ces actes ne puissent plus se reproduire.
Pour elle , ” personne ne peut se substituer à l’État pour régler le compte de manière extra judiciaire”.

Pour boucler la boucle, ANK, a visité l’entreprise minière Kamoto Copper Company,(KCC), une autre filiale du groupe Glencore, spécialisée dans l’exploitation et la production du Cuivre et Cobalt. Sa production annuelle est de 300. 000 tonnes de Cuivre et 30. 000 tonnes de Cobalt.

KCC dispose de plus de 4.000 agents congolais , dont 1.500 expatriés et 12000 avec contrat de sous-traitance.

Apres cette ronde dans les entreprises de son secteur exploitant dans le Lualaba, la Ministre des Mines, N’Samba Kalambayi, a demandé aux responsables de l’entreprise de poser des bonnes actions à impact visible auprès de la population. Elle a rappelé le respect du Code et Règlement minier, l’exécution de l’arrêté de 3% du Fonds minier pour les générations futures, qui sera signé conjointement avec le Ministre des Affaires Sociales.

Blandine Bampala

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top