Société

A la veille du mois de mars : Les femmes veulent faire entendre leur voix à travers le projet Tufaulu Pamoja-Reussir Ensemble

Le Mouvement Rien Sans Les Femmes (RSLF) avec l’appui de CAFOD (la caritas d’Angleterre et du Pays de Galles), a organisé hier jeudi au Centre d’études pour l’action sociale un atelier, lequel a consisté à informer les participants du contenu du projet Tufaulu Pamoja-réussir ensemble, de ses différentes activités et de sa programmation.

Selon le point focal de RSLF Kinshasa, Fifi Baka le ” _Tufaulu pamoja vise à contribuer à l’amplification de la voix des femmes et des jeunes dans la sphère de prise de décision, dans le processus de paix et de développement à tous les niveau de la RDC.

Ceci se traduit par des politiques et une législation solide de promotion de l’égalité du genre, l’inclusion des femmes et des jeunes, la consolidation de la paix et leur développement socioéconomique”.

Pour Annie Bambe, un autre membre du RSLF, qui, à son tour a fait la présentation de SADI(Sûr, Accessible, Digne et Inclusive), un cadre de programmation du projet que tout RSLF, de son partenaire CAFOD et tous ceux qui sont dans la mise en œuvre du projet sont obligés de respecter.

“SADI vise à ce que les bénéficiaires du projet aient un traitement égal et que tous les groupes cibles soient associés au projets”a t-elle martelé.

Financé par l’ambassade de Suède en République démocratique du Congo, le projet à une durée de 3 ans et cible 11 points de coordination du mouvement RSLF qui compte plus de 300 organisations et 1million des membres, 8 plateformes provinciales des jeunes qui ont 9.600 jeunes en leur sein.
9 pronvinces sont ciblées par Tufaulu Pamoja-Reussir Ensemble, notamment la province de Kinshasa, Haut-Katanga, les deux Kivu etc.

Contribution à l’amélioration de l’autonomie économique

Grâce à l’amélioration des compétences en matière de création d’entreprise et à la participation à des micros-entreprises communautaires, 80 bénéficiaires de micro-finance seront retenues à travers trois axes dont Kinshasa, Goma et Lubumbashi.

Il sied de noter queplusieurs organisations ont pris part à cet atelier, notamment la partie gouvernementale, les organisations de la société civile et bien d’autres organisations féminines.

Après les séances des travaux en groupe pour la finalisation ciblage des bénéficiaires et matrices des risques, l’évaluation par la modératrice de l’activité a sanctionné la fin de travaux de l’atelier.

Édouard FUNDA

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top