ACTUALITE

A l’approche de l’élection du gouverneur au Kasaï-Central : Le candidat UDPS/Tshisekedi, John Kabeya victime d’une cabale malsaine

” Tout chemin mène à Rome ”, dit-on. Il en est de même de celui qui mène à l’impérium. Mais à quel prix ? A l’approche des élections des gouverneurs dans les provinces où les postes des chefs des exécutifs provinciaux sont vacants, tous les coups sont politiquement permis au centre de la République Démocratique du Congo (RDC). La bataille est déjà rude avant le 06 mai 2022, date prévue par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour ces scrutins. En effet, la province du Kasaï-Central – bornée au nord par la province de Sankuru, au sud par la province angolaise de Lunda Norte et de la province de la Lualaba (au Katanga), à l’est par la province du Kasaï Oriental et à l’ouest par la province du Kasaï, vient d’ouvrir les hostilités. Des tirs et des attaques sont dirigés contre le candidat de l’UDPS/Tshisekedi, John Kabeya Shikayi. Des sources proches du candidat-gouverneur, nous apprenons que ses détracteurs viennent de passer à l’offensive de manière masquée. Ils recrutent, au moment où nous mettons sous presse cette information, des mercenaires pour mener une campagne d’intoxication, de diabolisation, de haine et de désinformation contre l’innocent John Kabeya. 

Des dynasties stériles de la province pour pérenniser le statu quo

Dommage ! En recourant au mercenariat politico-médiatique, les ennemis du candidat de l’UDPS, parti cher au Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, font la politique de l’autruche. On les connaît. Ce sont des aigris de la province. Il s’agit des hommes inconstants, versatiles et transfuges de plusieurs politiques en perpétuelle quête des positionnements personnels. Certains d’entre eux appartiennent à des ” lignées, aux dynasties et à des castes politiques ” ayant pris la province en otage depuis bien des décennies.

Pour ces prostitués politiques, ” ventriotes ” et croque-morts, rien ne peut se faire au Kasaï-Central sans eux. Pourtant, ils n’ont, ni action, ni réalisation d’éclat. Ce sont des rebuts et des renégats, honnis par la population. Leur bilan est chaotique. Ils ont loupé l’occasion de se taire faute d’un acte de contrition.

La politique de l’autruche

Les ennemis de la province savent que personne ne les écoute de nos jours. C’est pourquoi, ils ont décidé de nuire à John Kabeya qui incarne le sang nouveau et le changement. De plus, ce dernier n’a pas un passé sombre comme ses détracteurs. Ces Kasaïens de mauvaise foi font appel aux apprentis sorciers et aux Kamikazes. Il y a quelques heures, des écrits nuisibles à John Kabeya circulent dans les réseaux sociaux. Objectif ? Vilipender, diaboliser et opposer le candidat de l’UDPS à certains députés provinciaux. Pour ce faire, un quidam, mendiant de son état, circulant d’un bureau à un autre, d’une maison à une autre au nom du Grand Kasaï, a été chargé de faire le sale boulot. Étant chômeur, avec un diplôme d’université, sans aucun niveau, il connaît tous les notables du Kasaï, leurs activités et leurs adresses. Il vit de leur charité et de l’aumône des bienfaiteurs.

Dans sa publication, le mercenaire propage de fausses informations, passibles de sanctions devant la justice. Il affirme que John Kabeya se dit déjà gouverneur. Ce dernier n’aurait pas de respect pour les ”gens” et serait orgueilleux. Il aurait même ”grondé certaines personnes à Kananga en se considérant comme gouverneur ” . Kabeya prétendrait être le candidat de l’Union sacrée et du président de la République dont son élection en tant que gouverneur, ne serait qu’une simple formalité. Il s’agit des affirmations gratuites, incongrues et infondées. Mais, elles sont graves. Une cabale politique pour déstabiliser un candidat sérieux.

Poker menteur

Qui John Kabeya a-t-il grondé ? A qui s’est-il adressé avec arrogance à Kananga ? Quand et où exactement ? Un gros mensonge concocté par des officines politiques. Aucun député provincial ne s’expose à une telle manipulation savamment orchestrée par des politiciens et confiée à un garçon de courses instrumentalisé.

L’ennemi du Kasaïen, c’est le Kasaïen lui-même. Ce garçon doit être mis hors d’état de nuire, car la province a besoin de la stabilité prônée par le président Félix Tshisekedi. Le Kasaï-Central est une province post-conflit. Les plaies du Phénomène Kamwina Sampu ne se sont pas encore cicatrisées. Halte au discours de division !

Pour ceux qui le connaissent, John Kabeya Shikayi est un  homme discret et efficace. Il se réserve le droit de saisir la justice s’il n’obtient pas réparation de ces propos diffamatoires.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top