Société

A Lingwala : L’avenue Kalembe Lembe de plus en plus délabrée

Conduire paisiblement dans les routes de Kinshasa n’est pas une mince affaire car plusieurs routes principales et secondaires se trouvent dans un état de délabrement très avancé. C’est le cas de l’avenue Kalembe Lembe dans la commune de Lingwala, qui est l’une des artères la plus empruntée par les chauffeurs taxi travaillant dans le tronçon entre les avenues de la libération (ex-24 novembre) et de la démocratie (ex-huileries). Plusieurs conducteurs l’utilisent comme route intermédiaire afin de fuir les embouteillages et déboucher dans la commune de Barumbu.

Selon  les habitants de ce coin de la capitale, cette route a été abandonnée à son propre sort par les autorités compétentes depuis plus de deux ans. La circulation des véhicules est donc devenue un casse-tête et certains conducteurs peinent à l’emprunter.  “Je suis résident de la commune de Lingwala. Je suis non loin de l’avenue Kalembe Lembe. Je vous dis qu’il m’est difficile d’emprunter ce tronçon parce que la route n’est plus praticable. Il n’y a plus des taxis qui circulent comme d’habitude parce que les chauffeurs se disent que leurs véhicules vont s’abîmer”, explique un habitant de Lingwala.

La réhabilitation de l’avenue Nyangwe, une avenue voisine de Kalembe Lembe,

avait suscité de l’espoir auprès des habitants qui pensaient qu’il en serait de même pour l’avenue Kalembe Lembe qui traverse trois communes de Kinshasa dont Lingwala, Kinshasa et Barumbu. Fort malheureusement, ils n’ont pas été au bout de leur attente car aucun début des travaux a été observé sur cette route.

Après les pluies diluviennes, l’état de la chaussée se détériore davantage et devient de plus en plus dégradante car les eaux de pluie ont trouvé refuge dans les trous s’étant formé sur cette voie. “Je ne sais pas si les autorités de la ville de Kinshasa savent qu’il y a une route qui quitte le rond-point huilerie vers la maison communale de Lingwala. Il y a l’hôpital pédiatrique de Kalembe Lembe qui est là, lorsque y a des cas d’urgence, comment faire pour arriver là ? Avec les pluies qu’il y a eu ces jours-ci, vous voyez vous-même comment la route est devenue”, s’inquiète cet usager de Kalembe Lembe.

Et à un chauffeur de taxi d’expliquer, “L’état de la route nous empêche de faire correctement notre travail parce que lorsque nous passons dans ces gros trous remplis d’eaux, cela occasionne des pannes à nos véhicules. C’est pourquoi des fois nous évitons de travailler sur cette route pour protéger nos véhicules”.

Malgré l’état délabré de cette artère secondaire, les chauffeurs font de leur mieux pour se faufiler afin d’éviter ces grands trous, chose qui la détruit davantage. Une situation aussi déplorable qui devrait en principe interpeller les autorités qualifiées afin de procéder à la réhabilitation de cette avenue.

Damany Mujinga (Stagiaire)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top