Non classé

A l’occasion d’une visite-guidée organisée en marge de la célébration de son 20ème anniversaire : Les réalisations du BCeCo dans le Congo profond émerveillent plus d’un Congolais

08 août 2001 – 08 août 2021, cela fait 20 ans jour pour jour depuis la création de la première agence d’exécution des projets de développement de la République Démocratique du Congo (RDC). Mise en place par le décret présidentiel n° 039/2001 du 8 août 2001, après la reprise de la coopération avec le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque mondiale (BM), le Bureau Central de Coordination (BCeCo) est un service public placé sous la tutelle du Ministère des Finances. A ce titre, il a pour mission principale de gérer les projets et programmes sous financement propre ou des bailleurs des fonds, bi et multilatéraux. Le BCeCo est basé à Kinshasa et dispose d’un bureau de liaison à Lubumbashi, la deuxième ville du pays. Monsieur Gaspard Kabongo Mukise, auparavant Directeur technique a.i., a été élevé au rang de Directeur Général il y a peu. Devoir de redevabilité oblige, en marge de la célébration de son 20ème anniversaire, le BCeCo a ouvert grandement, le mercredi 25 août 2021, ses portes à une kyrielle de professionnels des médias afin de montrer au public les infrastructures sociales construites dans plusieurs secteurs à travers la République qui ont tant soi peu métamorphosé l’image non seulement de la ville-province de Kinshasa mais aussi du Congo profond. M. Jean-Paul Nenga, Chargé de communication, et M. Steve Mpiana, Chargé des projets, ont servi des guides du jour pour cette visite-guidée. Ils ont été complétés dans cet exercice par M. Jerôme Sekana, ci-devant Directeur Général de l’Agance Galaxie Médias (AGM), Agence-conseil en communication du BCeCo.

Il est 11h06, heure de Kinshasa, quand le mini-bus transportant les professionnels des médias quitte le lieu de rassemblement sur l’avenue Lokele dans la commune de la Gombe pour la gallérie Saint-Pierre où se trouve la Direction Générale du BCeCo. Après les civilités, formalités d’usage, induction sur les consignes de sécurité et port obligatoire des masques, direction la Place Royal dans la commune éponyme où sont érigés le somptueux Immeuble moderne du Gouvernement, autrement appelé ‘’Immeuble Intelligent ‘’, et les huit (8) immeubles dont sept (7) réhabilités à peine et qui servent des cabinets ministériels et sièges à quelques institutions et services publics jadis locataires. Puis, le convoi va prendre la direction de la commune de Bandalungwa, plus précisément au quartier Lingwala, pour visiter le centre de santé de référence de Kimbondo. Le centre de santé de référence Vijana, située dans la commune de Lingwala, a été aussi visité. Après direction Lemba, au quartier de la Foire, où se trouvent les écoles primaires 1 & 5 Lemba Nord, puis le stade municipal de Barumbu, avant le retour en ville pour une conférence de presse. Cette liste non exhaustive n’est qu’un échantillon des milliers d’infrastructures construites et équipées secteur par secteur par le BCeCo sur fonds propres du Gouvernement central (Ndlr : Cfr. Rapport annuel 2020 du BCeCo, 2020-2021). Certaines ont reçu tout simplement une cure de jouvence. D’autres par contre ont été construites là où elles n’existaient que de nom ou encore, réhabilitées en profondeur.

A l’aide des diapositives, Jérôme Sekana a montré les autres réalisations de cette agence gouvernementale dans le Congo profond durant deux décennies qui ont émerveillé l’assistance. Dans le cadre du Programme de 100 jours, le BCeCo, en sa qualité de Maître d’Ouvrage Délégué du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), ajoute notre expert, a poursuivi la réalisation des travaux de construction de 182 écoles primaires et leur équipement en mobiliers scolaires à travers la République. Partout où il y a pléthore d’élèves, absence d’écoles ou écoles construites en toit de chaume dans lesquelles les élèves étudient à même le sol, l’Agence gouvernementale y apporte des salles de classes neuves afin d’atténuer non seulement la pression des bénéficiaires sur les infrastructures existantes mais aussi de mettre fin à la déperdition scolaire.

L’Enseignement supérieur et universitaire n’a pas été oublié. Les résidences estudiantines et quelques bâtiments facultaires des Universités de Kinshasa, Kisangani et Lubumbashi ont été également réhabilités et modernisés.

Actuellement, le BCeCo travaille en urgence sur deux projets-phares ou axes prioritaires. Il s’agit du Fonds vert sur le climat et la gestion de la tourbière. S’agissant particulièrement du Fonds vert sur le climat, ce dernier est un mécanisme financier mis en place par la Conférence des Nations unies sur le changement climatique. Il vise à aider les pays notamment, les pays sous-développés dans leur adaptation et atténuation de tous les problèmes liés au changement climatique qu’ils connaissent.

Le BCeCo est en train de s’ajuster par rapport aux préoccupations du Fonds. Pour ce faire, le BCeCo s’est engagé dans le processus d’accréditation au Fonds vert pour le climat. Avec son statut actuel de ‘’ Deliver Partener ‘’, il a franchi une étape importante avec la mise en œuvre de ‘’ Readiness ‘’ axée sur le renforcement des capacités de son personnel dans la gestion des aspects liés à l’adaptation et à l’atténuation des effets du changement climatique.

Dans un avenir proche, le BCeCo, avec l’appui de la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA) ainsi que les Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID), va exécuter deux projets. Le premier projet porte sur l’aménagement du périmètre rizicole de Masina. Kinshasa, c’est 14 millions d’habitants. Le riz est parmi les aliments très prisés dans la capitale congolaise. Son importation coûte des millions de dollars américains à l’économie nationale. Le Gouvernement de la République s’est associé à la BADEA pour développer le périmètre rizicole de Masina afin de renforcer l’autosuffisance alimentaire dans la ville de Kinshasa. Le deuxième projet porte sur la réhabilitation et modernisation des Cliniques universitaires de Kinshasa (CUK), une formation médicale tertiaire de première importance. On y administre non seulement les soins médicaux mais, il y a aussi la formation et la recherche. Toutes les études sont terminées et le BCeCo a déjà recruté une entreprise pour commencer les travaux du premier lot. Il ne reste que le bouclage financier du dossier. Une fois fait, les travaux vont débuter. Il en est de même de l’hôpital général de référence de Kinshasa (Ex Maman Yemo), la plus grande formation médicale de référence de Kinshasa. Toutes les études ont été réalisées. Ce projet est inscrit dans le cadre de l’appui budgétaire attendu de la BM. Un autre projet, c’est celui qui porte sur l’extension, la réhabilitation et modernisation de l’école et de l’hôpital militaire du Camp Colonel Tshashi. Le BCeCo a exécuté ce projet à plus de 90%. Il ne reste qu’à acquérir les équipements médicaux et l’hôpital pourra être remis aux bénéficiaires, les vaillants militaires et leurs familles respectives logés dans ce camp militaire. Malheureusement, faute d’autorisations diverses, le camp n’a pas pu être visité. C’est donc une partie remise !

” Contrairement à ce que d’aucuns pensent, le BCeCo n’est pas une banque mais une agence d’exécution des projets de développement ”, a précisé Jérôme Sekana avant de remettre aux journalistes quelques DVD et un exemplaire du Rapport annuel 2020-2021 résumant le parcours de ses 20 années glorieuses. Qu’on le dise !

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top