Politique

A Lubumbashi : Félix Tshisekedi prône un Congo uni et indivisible

Après la tournée de médiation qu’il a effectuée la semaine dernière pour trouver un accord de conciliation entre l’Ethiopie, l’Égypte et le Soudan autour du dossier du barrage de la renaissance éthiopienne, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a fait un cap vers la ville de Lubumbashi, capitale économique de la République Démocratique du Congo et Chef-lieu de la province du Haut-katanga, avant de se rendre à Kolwezi, capitale mondiale du cobalt et Chef-lieu de la province du Lualaba. Arrivé à 17h15′ à l’aéroport historique de Loano où il a été accueilli par le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Interieur et affaires coutumières, le Gouverneur du Haut-katanga, le Commissaire Provincial de la Police Nationale le Maire de la Ville de Lubumbashi mais aussi par d’autres autorités provinciales. Sur le chemin qui mène à la résidence officielle du Chef de l’Etat à Kamanyola, le président Tshisekedi a eu droit à des ovations de la population venue de toutes les communes de la capitale cuprifère. Et puis, il s’est arrêté pour parler à cette population.

Dans son speach, le premier de tous les citoyens congolais s’est appesanti sur trois points saillants : les compagnies minières étrangères, les fauteurs des troubles, la Covid-19 et le divorce entre plateformes FCC et CACH. Pour ce qui est des sociétés minières, Félix Tshisekedi a déclaré qu’il est inadmissible que les terres congolaises soient exploitées par les étrangers qui s’enrichissent et le peuple congolais vit dans une misère galopante.

Parlant des fauteurs des troubles dans le Haut-Katanga, le Président congolais a tenu à remercier les Katangais pour n’avoir pas cédé à la manipulation de ceux qui ne jurent que par la séparation du pays. Il les a d’ailleurs qualifiés de diables avant d’évoquer le bien-fondé de l’Etat de siège récemment décrété et le transfert des jeunes communément appelés “Kukuna” à Kaniama Kasese. Pour lui, le Congo est un et indivisible, et le Haut-Katanga en fait partie intégrante.

Un autre point sur lequel le Chef de l’Etat congolais s’est penché, c’est la lutte contre la Covid-19. Dans la foulée, il a exhorté ses compatriotes à prendre au sérieux la gestion et la riposte contre le virus de la Covid-19 tout en les invitant de continuer à observer les mesures barrières particulièrement contre le variant indien réputé très dangereux.

Epinglant le dossier lié à la rupture entre le Front Commun pour le Congo et le Cap pour le Changement, le Président en exercice de l’union africaine est revenu sur les raisons de cette rupture et celles qui ont amené à la création de l’Union Sacrée pour la Nation. Tout en appelant les lushois à prôner l’unité et à s’inscrire dans la vision de l’Union Sacrée.

Du reste, il a rappelé qu’il reste très engagé à poursuivre son action quinquennale orientée vers l’amélioration du système éducatif national, la création des nouveaux emplois pour les jeunes et la sécurité de tous les congolais.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top