Politique

Administration publique : Les revendications des agents de la direction urbaine des finances kinshasa

Des dizaines d’agents de la division urbaine des finances de kinshasa se sont rassemblés devant le bâtiment abritant le cabinet du ministre des finances pour, revendiquer l’harmonisation des avantages dû à l’administrati finances. Ce rassemblement a eu lieu hier mardi à 14 juin 2022.

Pour dire stop à la disette de prime, un collectif d’agents de cette direction ont manifesté hier à l’avant-midi devant le bureau l’argentier national qui a le dernier mot pour répondre favorablement à cette revendication. Banderoles, vuvuzelas et sifflets coloraient la place face au siège, sous un ciel ennuagé de gris. ” Nous décrivons largement une injustice qui s’est créé depuis 2019″, un agent membre de ce collectif avant de rappelé que l’ancien ministre Henri Yav a,  bien avant son départ, demandé à ce qu’on mette fin l’injustice sociale qui existait entre les agents de la Division urbaine de Kinshasa et leurs collègues du secrétariat général.

D’après ce collectif, un grand écart existe en ce qui concerne les primes des agents de la Division urbaine de Kinshasa et ceux qui travaillent au secrétariat général aux finances. “Notre chef de division touche moins que le huissier du secrétariat général. C’est vraiment décriant. C’est pourquoi nous avons, après beaucoup d’années, tenté de voir avec le secrétaire général, tous les ministres des finances qui sont parti. Ainsi, nous avons décidé de faire ce sit-in”, a-t-il cet agent.

“Nous sommes régis par un même arrêté que nos collègues qui sont du secrétariat général. Nous avons les mêmes capacités. Cela ne veut pas dire que si nous avons été affectés à la division urbaine que nous sommes incompétents. C’est juste parce que tout le monde ne peut pas travailler à un même lieu”, soutient un autre agent qui précise tout de même que la séparation est juste venue au moment des affectations. Toutes les directions qui sont au niveau des services centraux, sont représentées au niveau de la division urbaine qui comprend 11 bureaux et le  secrétariat général il y a 11 directions.

La division urbaine des finances de Kinshasa est un service déconcentré de l’administration centrale. Ce qui se passe au niveau de l’administration centrale, tout ce qui peut y avoir comme avantage, devrait être relayé au niveau de la division urbaine. “S’il faut parler de la rassure zone Géographique, nous sommes tous avec ceux qui travaillent à l’administration centrale. Mais, lorsque nous arrivons au service, nous sommes devenus des gens autres qu’eux. Nous voulons que cette injustice prenne fin car nous voulons avoir une vie sociale équitable. Vous verrez quelqu’un qui a travaillé à la division urbaine de travail, il finit sa retraite et il faut lui donner une année pour mourir”, regrette un cadre de la division urbaine des Kinshasa.

Pour ce cadre, si le secrétaire général de veut bien que les choses puissent s’améliorer au sein de ses divisions provinciales, il n’a qu’à s’organiser avec le titulaire qui est le ministre des finances. Il y a des crédits, nous sommes allés chercher les crédits à l’Ecofin. ” Le ministre Nicolas Kazadi, s’il doit nous écouter, doit étaler ces fonds là sur l’enveloppe salariale du Ministère des finances. Nous demandons à notre secrétaire général avec l’intelligence du ministre d’aménager notre condition sociale. D’après notre chef de l’administration, c’est un problème de budget et des crédits,” souhaite-t-il .

Djodjo Mulamba et Damany Mujinga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top