Politique

Affaire 21 000 dollars des émoluments des députés nationaux – Les députés appelés au sens de l’intérêt général : Un appel de certains acteurs de la société civile

La déclaration de Martin Fayulu sur les rémunérations exorbitantes que perçoivent les députés nationaux de 21 000 dollars ne cesse de faire mouche dans la société congolaise. Une déclaration qui ne cesse de faire tomber les réactions dans la sphère politique, mais aussi de la société civile. Plusieurs acteurs de la société civile pensent que le gouvernement devrait aussi publier les salaires de tous les animateurs des institutions pour éviter des rumeurs à ce sujet.

Jonas Tshombela est coordonnateur de la Nouvelle société civile. Pour lui, ” ce débat trouve lieu, justement parce que jusqu’à ce jour il n’y a pas transparence sur la gestion de la chose publique. Les autorités ont tout intérêt à publier leurs émoluments, leurs salaires, les rémunérations de tous les animateurs des institutions pour casser toutes les rumeurs autour de ça” a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que tous ces animateurs sont des travailleurs de la population, donc il serait normal qu’elle puisse connaître leurs salaires.
Jonas Tshombela a donc appelé tous les députés qui se reconnaissent dans ce combat de la réduction de train de vie des institutions puissent renoncer comme Martin Fayulu à ces émoluments afin de prêcher par l’exemple.

Pour sa part, Christopher Ngoy Mutamba qui est coordonnateur national de la société civile avance que : “Le débat de 21 000 dollars c’est un conflit entre députés où d’aucuns dénoncent et d’autres se défendent. Il est vrai que le concept selon lequel il faudrait réduire le train de vie des animateurs des institutions est plus que nécessaire, étant donné que la production du législateur en elle même n’est pas de très haute facture pour que ça nécessite au tant d’argent par député, “a -t-il dit.

A lui poursuivre que ,” dans nos têtes nous savons que les députés perçoivent autour de 10 000 dollars, et voilà qu’on fait des graves révélations, nous croyons que tout le monde, même les députés, doivent convenir que si nous voulons sauver ce pays , il faudrait qu’on pense à réduire le train de vie des institutions qui sont au sommet de l’État, même par solidarité avec le reste des congolais qui boivent du noir,” a-t-il conclu.

Martin Fayulu a fait cette révélation dans un document intitulé « message au peuple congolais en rapport avec la corruption à l’Assemblée nationale», il s’est dit profondément indigné que le salaire du représentant national ait atteint 21 000 dollars américains au cours des huit derniers mois, plus qu’un député français ou américain avait-il souligné.

Aussi, il faut dire que le président de la République, lors de la 64e réunion du conseil des ministres, avait invité le gouvernement a rationalisé les dépenses publiques, qui selon lui passe impérativement par la réduction de train de vie des institutions publiques de façon à réduire substantiellement les dépenses courantes au profit des dépenses d’investissements sociaux et structurants.

Patience Lokeke

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top