ENERGIE

Amélioration de la desserte en électricité dans le Kwilu :Félix Tshisekedi place la centrale de Kakobola au centre de son combat énergétique après celle de Katende-Les villes de Kikwit, Gungu, Idiofa et leurs environs seront bientôt alimentées en électricité produite par cette nouvelle centrale hydroélectrique

C’est une bonne nouvelle pour les originaires, habitants et tous ceux qui nourrissent des ambitions d’investir dans le Grand Bandundu. Bientôt les villes de Kikwit, Gungu, Idiofa et leurs environs seront alimentées en électricité produite par la centrale hydroélectrique de Kakobola dont les travaux sont terminés depuis 2018. ” Après plusieurs mois de négociation entre les Gouvernements congolais et indien, processus ayant abouti à l’obtention, de la part du Gouvernement de l’Inde, du règlement heureux des dossiers mis en veilleuse, notamment celui de la construction des lignes et réseaux de distribution de la centrale de Kakobola dans la province du Kwilu, le Gouvernement est heureux d’annoncer au public la reprise des travaux de finalisation de la centrale de Kakobola ”. Annonce faite par le ministre de la Communication et médias, porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe, à l’issue de la cinquante-septième Réunion du Conseil des Ministres du Gouvernement de la République.

Le saviez-vous ? L’Objectif de développement durable n° 7 (ODD7) consiste à garantir l’accès de tous à des

services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable d’ici 2030. Selon l’édition 2022 du Rapport de suivi consacré aux avancées de l’ODD7, de 2010 à 2019, l’intensité énergétique s’est améliorée en moyenne de 1,9 % par an à l’échelle mondiale, soit une évolution très inférieure à celle nécessaire pour atteindre les cibles de l’ODD7. Pour rattraper le temps perdu, l’amélioration moyenne devrait être de 3,2 %.

En République Démocratique du Congo (RDC), les autorités ne dorment pas sur leurs lauriers. Des centrales hydroélectriques sont en construction, d’autres déjà ou presque achevées et d’autres encore au stade des projets afin d’améliorer la desserte en électricité, une denrée rare qui freine non seulement le développement économique mais aussi l’industrialisation du pays devenu un grand marché des biens et services importés. Et pourtant, certains biens pouvaient être produits au Congo si celui-ci n’était pas un trou noir au centre du continent. Conscient du jeu, de l’enjeu et du danger, le Président de la République, Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui tient à l’électrification totale du pays, a placé le dossier Kakobola au centre de son combat après la centrale de Katende dans le Grand Kasaï.

En effet, le Président de la République, Félix Tshisekedi, a présidé, le vendredi 10 juin dernier, en visioconférence, la cinquante-septième Réunion du Conseil des Ministres du Gouvernement de la République. Quatre points étaient inscrits à l’ordre du jour, à savoir :

  1. Communication de Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat ; II. Points d’informations ; III. Approbation d’un relevé des décisions du Conseil des Ministres ; IV. Examen et adoption des textes. S’agissant particulièrement de la communication du Président Félix Tshisekedi, celle-ci a porté aussi sur quatre (4) points, à savoir : 1) De la visite de Couple Royal Belge en République Démocratique du

Congo ; 2) De la visite du couple Royal Belge en République Démocratique du Congo (RDC) ; 3) De la centrale hydroélectrique de Kakobola ; 4) De l’accompagnement du Fonds de Promotion de l’Education et de la Formation, et enfin ; 5) De la relance des activités de l’usine de fabrication de panneaux préfabriqués en polystyrène armé à Kisangani.

Kakobola, opérationnelle dès avril 2023.

Dans le souci de finaliser les travaux de construction de la centrale hydroélectrique de Kakobola, le Président de la République a relancé, à travers une mission diligentėe en Inde, la coopération entre les deux pays.

Ce processus a abouti à l’obtention, de la part du Gouvernement de l’Inde, du règlement heureux des dossiers mis en veilleuse, notamment celui de la construction des lignes et réseaux de distribution de la centrale de Kakobola dans la province du Kwilu.

Le Ministre des Finances, Nicolas Kazadi Okito, a été invité débloquer les fonds nécessaires correspondant à la contrepartie de la RDC à ce projet et à examiner, avec tous ses services, les possibilités d’accorder toutes les

facilités nécessaires au contractant indien pour qu’avant la fin du mois d’avril 2023, les villes de Kikwit, Gungu et Idiofa soient effectivement alimentées en électricité produite par la centrale de Kakobola. Le Ministre des Ressources Hydrauliques et Électricité, Olivier Mwenze Mukaleng, en mission officielle dans la province du Kwilu, a été chargé par le Gouvernement de la République d’inspecter, d’évaluer l’état

d’avancement de ces travaux relancés et d’en assurer un suivi efficace pour leur achèvement dans le délai annoncé.

D’une capacité de 10.5 mégawatts, la centrale hydroélectrique de Kakobola avait été construite entre février 2011 et septembre 2018. Cet ouvrage a fonctionné à vide pendant 4 ans sans fournir de l’électricité aux populations environnantes de Gungu, Idiofa et Kikwit. La société civile locale s’est réjouit de cette reprise mais insiste sur deux choses, l’accélération de travaux et le recrutement d’une main d’œuvre locale.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top