Economie

Application du Code Minier dans le Lualaba : Jean Marie Tshizainga a supervisé la cérémonie de la signature du Cahier de Charge entre SICOMINES et les communautés locales

Le Ministre provincial des Mines du Lualaba, Jean-Marie Tshizainga Sanama, a supervisé la cérémonie de signature du Cahier de Charge entre la SICOMINES et les communautés locales de la cité Kapata, du village Biwaya, de Mapendo, de Mutaka de la commune de Dilala et dans secteur Luilu. Cette activité s’est déroulée le 20 août dernier à Kolwezi en présence du Bourgmestre de la commune de Dilala, de l’administrateur du territoire de Mutshatsha, du chef du secteur de Luilu et de la société civile.

La signature du Cahier de Charge avec les communautés locales, relève des textes qui régissent le secteur minier en RDC. Le nouveau Code Minièr exige que les entreprises minières prennent l’engagement de restituer aux communautés locales (peuple autochtone), le revenu issu de leur exploitation minière pour leurs projets de développement durable, c’est un contrat socio-économique qui vient d’être signer atravers le cahier de charge.

Pendant cette cérémonie, le patron des mines du Lualaba, Jean-Marie Tshizainga était tres joyeux de voir l’entreprise SICOMINES joindre ses efforts qui luttent à faire respecter les innovations de la Loi Minière de 2018. Et de souligner qu’à la fin de l’année 2021, la province du Lualaba et ses services spécialisés déclencheront la procédure de mise en œuvre des sanctions prévues par la Loi Minière contre les entreprises pour non-respect des dispositions relatives à la réalisation du cahier de charges.

Il faut retenir que ce cahier des charges porte sur un montant global de 11 589 030 dollars américains pour une période de 5 ans, soit environ 2 400 000 dollars américains par an. Ces fonds permettront de réaliser de nombreux projets repartis dans différents domaines, tel que la construction des hôpitaux, des écoles modernes, les routes de desserte agricole, la promotion des droits de la femme et des enfants, l’accès aux airs de jeux dans différents endroits de l’espace impacté par les activités de l’entreprise etc.

Selon les autorités du Lualaba, la société SICOMINES, montre sa volonté de s’y conformer et de répondre à la vision du chef de l’Etat Antoine Felix Tshisekedi Tshilombo. Traduit par son slogan « le peuple d’abord ».

Par ailleurs, ce projet (cahier de charges) connait quelques difficultés. Il s’agit du manque d’espace d’érection de certains édifices dans la zone impactée et la possible délocalisation d’une partie de la cité Kapata. Ces derniers ont eu effet négatif sur les besoins exprimés par les communautés.

Notons que, la province du Lualaba a, à son actif, 19 sociétés minières inscrites jusque-là dans le processus dont 13 ont déjà signées. SICOMINES vient de rejoindre la liste des entreprises en ordre avec leurs communautés. Ce qui relève le nombre total à 14.Donc jusque là, la province du Lualaba bat le record des entreprises minières qui ont déjà signées le Cahier de Charge.

Blandine Bampala

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top