ACTUALITE

Après le dévoilement de la Feuille de route des élections : Denis Kadima passe à la vitesse supérieure

Depuis son avènement à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi qui tient mordicus à organiser les élections dans le délai constitutionnel, ne dort pas sur ses lauriers, conscient du retard accumulé dans la préparation et l’organisation des opérations préélectorales, électorales et postélectorales en République Démocratique du Congo (RDC). 24 heures après avoir reçu les membres de la CIME pour des concertations, le Président de la Centrale électorale a, le jeudi 03 février 2022, au cours d’une cérémonie solennelle retransmise sur la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), depuis le siège de la CENI, à Kinshasa, non seulement présenté la Feuille de route des élections mais aussi fourni des plus amples explications sur ce document étalé sur 43 lignes décrivant chaque étape du processus électoral.

A titre exemplantif, Denis Kadima est revenu sur quelques activités déjà entreprises et/ou à réaliser dans un proche avenir : 1) de novembre 2021 à Février 2022 : il y a eu la tenue du séminaire d’imprégnation ainsi que la production des outils de gestion du processus électoral; 2) entre décembre 2021 et mars 2022: la CENI va procéder à la stabilisation et consolidation de l’administration permanente d’infrastructures ; et enfin, 3) Entre février et avril 2022, la CENI organisera les élections des Gouverneurs et Vice-Gouverneurs de province.

Une Feuille de route à trois principales séquences

Dans son exposé, le Président de la CENI s’est employé à expliquer davantage les trois principales séquences de la Feuille de route de cette institution d’appui à la démocratie en charge de l’organisation des élections en RDC.

Première séquence : Élections directes

D’après Denis Kadima, la première séquence a trait aux élections directes du Président de la République, des Députés nationaux, des Députés provinciaux et des Conseillers des communes, des secteurs, et des chefferies. A ce niveau, il a fourni des détails de la feuille de route telle sorte que : 1) entre janvier 2022 et juillet 2023, il sera procédé à l’organisation des opérations de cartographie des sites opérationnels, l’identification et l’enrôlement des électeurs ; 2) de juillet 2023 à septembre 2023, la CENI va organiser l’opération de réception et traitement des dossiers de candidatures aux scrutins directs ; et enfin, 3) entre septembre 2023 et décembre 2023, il y aura justement les scrutins directs.

Deuxième séquence : Élections indirectes

Selon le Président DKK, la deuxième séquence est relative aux élections indirectes des sénateurs, des Gouverneurs et Vice-Gouverneurs, des Conseillers urbains, des Maires et Maires adjoints, des Bourgmestres, Bourgmestres adjoints ainsi que des Chefs de secteurs et Chefs de secteurs adjoints.

Troisième et dernière séquence : Activités de pérennisation du processus électoral

A en croire le patron de la Centrale électorale de la RDC, la troisième séquence portera sur les activités de pérennisation du processus électoral et cela ira de mars 2024 à mars 2027.

Bien au-delà de la Feuille de la feuille qui comprend une longue série d’activités programmées en interne, le Président de la CENI a saisi cette opportunité pour exprimer certaines inquiétudes après une profonde analyse en interne.

« Il y a plein d’activités qui sont programmées. Mais il faut toutefois noter que cette Feuille de route ne peut se matérialiser que si un certain nombre de contraintes sont surmontées », a-t-il souligné.

Et d’ajouter: « La CENI a fait une analyse de risques et une analyse faite sans complaisance. Et nous avons identifié un certain nombre de contraintes qui pourraient affecter négativement la mise en œuvre de cette Feuille de route. »

Parmi les préoccupations soulevées, Denis Kadima énumère notamment six (6) contraintes majeures à surmonter : 1) Les contraintes politico-sécuritaires ;
2) Les contraintes financières ; 3) Les contraintes techniques ; et enfin, 4) Les contraintes d’ordre légal.

S’agissant particulièrement des contraintes d’ordre légal, selon la CENI, « le possible retard dans l’adoption des lois essentielles au processus électoral à la session de mars 2022 aura certainement une incidence sur la mise en oeuvre des opérations électorales ». Toujours dans la rubrique relative aux lois, Denis Kadila fait savoir que l’incertitude sur les grandes options à lever dans le cadre des réformes électorales pourrait avoir une incidence sur la Feuille de route.

« Vous pouvez imaginer que si par exemple, on optait pour un deuxième tour des élections présidentielles, ça aura sans doute une incidence sur la Feuille de route. Ça aura aussi une incidence sur le budget des opérations. », a commenté le Président de la CENI.

Il en est de même pour les scrutins directs ou indirects notamment pour les Gouverneurs, Vice-Gouverneurs et sénateurs. La prise en compte du vote des congolais vivant à l’étranger demeure sans doute une autre préoccupation pour la CENI.

« Tout cela une fois décidées, ça pourra avoir sans doute avoir une incidence sur cette Feuille de route et bien entendu sur le calendrier qui suivra », a prévenu Denis Kadima.

Un autre aspect non le moindre est celui relatif au retard dans l’adoption de la loi portant sur la répartition des sièges par circonscription électorale conformément au calendrier des élections. Ce qui pourrait aussi affecter la CENI.

” Cette Feuille de route sera l’objet de mise à jour à l’issue de la tenue d’un cadre de concertation avec les différentes parties prenantes au processus électoral ”, a précisé le numéro un de CENI.

Ensuite, s’en est suivi la lecture de la décision de la Feuille de route par le Rapporteur de la CENI, Patricia Nseya. Le Rapporteur a ensuite procédé à la lecture de la décision de la CENI portant publication du calendrier réaménagé de l’élection des Gouverneurs et Vices-gouverneurs, prévue le 06 avril prochain.

Le Président Denis Kadima qui a remercié les participants d’avoir rehaussé de leur présence à ce grand événement, a réitéré l’engagement de la Centrale électorale à assister les autorités dans leur démarche d’avoir un recensement bien fait de la population, afin de permettre à la CENI d’organiser les élections crédibles, transparentes et apaisées dans le temps.

Avec la présentation de la Feuille de route, le chemin vers les élections est
désormais balisé. Avec l’implication de toutes les parties prenantes, Denis Kadima et toute son équipe sont très déterminés à organiser des
élections libres, démocratiques et transparentes en 2023.

Voldi Kengi

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top