ACTUALITE

Après le verdict l’ayant condamné : L’Ouganda juge “injuste” le verdict de la CIJ pour les dommages de guerre en RD Congo

L’Ouganda a protesté jeudi contre l’ordonnance de la Cour internationale de justice qui l’oblige à verser à la République démocratique du Congo 325 millions de dollars de dommages et intérêts pour une guerre brutale il y a deux décennies.
La somme fixée mercredi 9 février par cette cour de la Haye est bien en deçà des 11 milliards de dollars de réparations exigées par Kinshasa pour un conflit qui a fait des milliers de morts.

Alors que le montant décidé est bien inférieur à celui demandé par la RDC, l’Ouganda considère néanmoins “le jugement comme injuste et erroné, tout comme le précédent jugement de 2005 sur la responsabilité était injuste et erroné”, a déclaré le ministère ougandais des Affaires étrangères dans un communiqué.

“L’Ouganda regrette que cette décision intervienne à un moment où les deux pays continuent de renforcer leurs relations”. La décision rendue mercredi par la Cour internationale de justice a été l’aboutissement d’une longue bataille juridique entre les pays voisins sur le conflit.

En 2005, la CIJ a statué que l’Ouganda devait payer des réparations, mais les deux pays ne se sont jamais mis d’accord sur un montant.
Kinshasa réclamait alors plus de 11 milliards de dollars pour l’occupation de sa région instable de l’Est et du Nord-Est du pays.

Le tribunal a reconnu que l’Ouganda était responsable d’une “part importante” des pertes de la guerre en raison de ses “actes internationaux illicites”.

Mais les juges ont déclaré qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves pour étayer l’affirmation de la RDC selon laquelle l’Ouganda était directement responsable de la mort de 180 000 civils.

Kampala s’est demandé pourquoi l’Ouganda était pointé du doigt alors que cette guerre (1998-2003) a impliqué les armées de 8 pays d’Afrique.

“Pour mémoire, l’Ouganda conteste et rejette les conclusions d’actes répréhensibles commis par les Forces de défense du peuple ougandais (UPDF), largement connues comme l’une des forces les plus disciplinées au monde”, indique le communiqué du ministère des affaires étrangères, qui n’a pas précisé si l’Ouganda paierait ou non.

Le ministère ougandais des Affaires étrangères a déclaré qu’il “fait tout ce qui est en son pouvoir” pour travailler avec le gouvernement de la RDC sur les questions de sécurité, d’infrastructures et d’intégration économique régionale.
“Les problèmes qui ont conduit à la présence ougandaise en RDC entre 1998 et 2003 n’étaient pas résolus à l’époque et ils ne le sont toujours pas encore aujourd’hui”, a-t-il ajouté.

Patrick Ilunga avec l’AFP

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top