Economie

Après plus dix ans d’exploitation : Kibali Gold aborde la nouvelle décennie sous les auspices de compétitivité accrue

Alors que l’économie mondiale et congolaise traversent une grande crise due à la pandémie de coronavirus, Kibali Gold mine multiplie les records de productions. Ses chiffres de production de l’or augmentent de manière continue depuis maintenant quatre ans. Présente dans le Haut- Uélé depuis un peu plus de dix ans, en terme d’activités opérationnelles, la société Kibali Gold mine aborde la décennie qui s’ouvre sous les auspices de compétitivité accrue et dans la perspective de créer un autre pôle économique et minier en RDC, hormis le grand Katanga avec la filière du cuivre et du cobalt. Ce projet tient particulièrement à cœur des dirigeants de cette entreprise minière, qui aujourd’hui, a le mérite d’avoir investi dans une ville (Doko), au Haut-Uélé, qui n’avait pas les faveurs pour devenir un pôle économique important en RDC.

Selon le Directeur-pays de cette firme, Cyrille Mutombo, Kibali Gold Mine a véritablement fixé le cap vers la nouvelle décennie qui s’est ouverte. S’étant exprimé au micro de nos confrères de Zoom Eco il y a quelques mois, Cyrille Mutombo a eu ces mots : « voyons les dix années qui viennent, essayons d’être encore meilleurs par rapport à ce que nous avons déjà fait. Utilisons nos propres réalisations comme standard et essayons de faire mieux que ce que nous avons fait hier. Avec nos travailleurs qui sont dans la mine souterraine, dans l’administration, à nos différents services, nous œuvrons pour transformer le Nord-Est de la RDC ».

Formidable ambition de cette firme. Mais il faut dire que cette société n’est pas épargnée par certains défis que connaissent les provinces minières. Dans le Haut-Uélé, comme dans le grand Katanga, la question de l’exploitation artisanale se pose avec acuité. Premier employeur privé de la province du Haut-Uélé, la société Kibali Gold a participé en novembre dernier, à un forum sous le haut patronage de Christophe Baseane Nangaa, Gouverneur du Haut-Uélé. A ces assises, il s’était agi entre autres d’appeler les populations de différents territoires de la province à respecter le périmètre minier de Kibali Gold. Ainsi, selon les conclusions des travaux du forum du Haut-Uélé, la société minière devait accompagner les services compétents dans la création des zones d’exploitation artisanale. Il faut dire que Kibali Gold, filière de Barrick Gold, est mue par le souci d’éradiquer l’exploitation illégale des mines, source de beaucoup des maux.

Dans le document final à l’issue des travaux de l’atelier, il a été souligné que la tenue du forum dans le Haut-Uélé était « la preuve que le partenariat public-privé entre le gouvernement provincial et la société minière Kibali Gold n’est pas un slogan mais plutôt une réalité  qui se matérialise au jour le jour ». La société avait même promis de s’impliquer dans la matérialisation de différentes recommandations qui avaient été formulées.

L’idée est donc de baliser le terrain pour assainir davantage les activités autour de l’or dans le Haut-Uélé. L’objectif est aussi de s’assurer que les dix prochaines années d’exploitation minière dans le Haut-Uélé seront les années de la poursuite de l’exploitation de l’or dans le strict respect des normes et exigences environnementales au regard de la loi et des standards internationaux.

Pour Kibali Gold, les dix années à venir seront aussi celles de l’investissement continu pour de nouvelles découvertes et le développement de nouveaux gisements, tout en développant des programmes économiques alternatifs dans le Nord-est de la République Démocratique du Congo. Pendant que les ressources minières sont susceptibles de s’épuiser, Kibali s’emploie à explorer de nouvelles pistes dans le but de trouver de nouvelles ressources minières. «  Nous avons des projets d’exploration du côté de Wamba, dans le Haut-Uélé. Nous sommes en train d’y travailler avec espoir de trouver un deuxième et un troisième Kibali », a annoncé Cyrille Mutombo.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top