Politique

Assemblée nationale : Émoluments exorbitants des élus nationaux, la polémique enfle

” Je suis profondément indigné d’apprendre que la rémunération des députés nationaux s’élève depuis janvier 2022 à 21.000 dollars par mois, en violation flagrante de la loi budgétaire ”, a déclaré, mardi 30 août, Martin Fayulu Madidi, Président national de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé), dans un message adressé à la nation Congolaise. Il m’est difficile, a ajouté le ” soldat du peuple ”, de comprendre que dans un pays comme la République Démocratique du Congo (RDC) où 70% de la population vit avec moins de 2 dollars américains par jour, un député soit rémunéré 15 fois plus qu’un professeur d’université, 30 fois plus qu’un médecin et 200 fois plus qu’un huissier de la fonction publique. Cela veut dire, selon le leader de l’Ecidé, que : ” le député d’un pays classé parmi les plus pauvres du monde est rémunéré plus qu’un député français ou américain. Tout part donc en vrille ! ”

Comment peut-on expliquer qu’un pays en guerre et où les médecins et les professeurs D’universités sont en grève, puisse augmenter de plus de 100 % la rémunération de ses Députés nationaux ?

S’est interrogé le candidat malheureux à la présidentielle de 2018 avant de dénoncer les sommes colossales versées aux membres du bureau de l’Assemblée nationale. Cette augmentation inexplicable, a dit Martin Fayulu, représente une charge supplémentaire pour le trésor public de plus de 200 millions de dollars américains ; et ce, de janvier 2022 à février 2024, date de fin de mandat. Cela s’appelle, selon le terme employé par l’opposant Congolais, corruption à grande échelle, gabegie et pillage éhonté des finances publiques. Dans la foulée, le Président national de l’Ecidé a exigé une enquête des institutions en charge du contrôle des finances publiques (Ndlr : dont l’Inspection générale des finances) pour établir les responsabilités. Avant cet exercice, Martin Fayulu Madidi exige la démission du bureau de l’Assemblée nationale et l’annulation immédiate de cette augmentation injustifiée. La population congolaise a été invitée par le Président Fayulu à suivre de près cette situation qui, en réalité, selon notre source, est un achat de conscience par le braquage des caisses de l’État.

” Le Congo n’a pas besoin de députés godillots auxquels l’on fait faire n’importe quoi à coup de libéralités sous forme de billets de banque ou de dons en véhicules ”, a-t-il martelé. Du côté de la majorité au pouvoir, on n’a pas attendu une seule seconde pour réagir à la dernière sortie médiatique du président de l’Ecidé.

Contacté par Dépêche.cd, l’élu de la circonscription électorale de la Funa, à Kinshasa, Pitshou Nsingi Pululu, a aussitôt rejetté ce chiffre. Le député national a révélé que leurs émoluments tournent autour de 14 millions de francs congolais (CDF), environ 7 mille dollars américains.

“ Attendez seulement dès qu’on va nous payer je vais prendre le relevé, je vais vous envoyer. L’opposition a maintenant des difficultés pour critiquer Félix Tshisekedi. Si vous avez besoin du social, si c’est vrai et qu’on a donné aux députés l’argent et on a donné aussi aux fonctionnaires de l’État où est le mal ? La vérité est que, c’est autour de 14 millions 700 mille et quelques francs congolais ”, a-t-il précisé. Selon lui, tout ce qui se raconte au sujet de ce salaire est fait par “ des gens qui sont en panne d’imagination. Ce que je peux vous dire la vérité, ce qu’ils sont en train de vous arnaquer. Tout ce qu’on vous raconte, ce sont des propos de haine ”, a-t-il soutenu.

Jean Thierry Monsenepwo Mutoto, communicateur de l’Union sacrée de la Nation (USN)/Majorité au pouvoir et président de la ligue des jeunes de la Convention des Congolais unis (CCU), s’est interrogé en ces termes : ” Comment les députés nationaux de l’Ecidé, qui du reste versent le un dixième de leurs émoluments à la caisse du parti, n’ont-ils pas pu faire mention de la revue à la hausse de leur rémunération depuis le mois de janvier 2022, pour que le Président plénipotentiaire de ce parti en soit réduit à apprendre comme tout le monde par les réseaux sociaux que les salaires des députés auraient brusquement bondi de 100% depuis le début de cette année ? Le communiqué de l’honorable Martin Fayulu constituerait-il un désaveu pour tous les Députés élus sous la bannière de la Dynamique de l’Opposition (D.O) qui auraient ainsi immoralement dissimulé leurs revenus excédentaires pendant huit longs mois ? ”.

Avant d’ajouter : ” Visiblement, l’honorable Fayulu vient de rater une occasion de se taire. Il est vrai que c’est ennuyeux pour un leader de l’opposition d’être coupé de ses principaux soutiens et, en conséquence, de ne plus être en mesure de tenir la dragée haute à un pouvoir constamment connecté aux couches populaires. Cependant, cette carence d’onction populaire ne devrait guère obliger l’élu national de la Lukunga à faire une aussi dangereuse sortie de piste, susceptible de lui faire perdre le peu de crédit dont il pouvait encore bénéficier de la part des personnes normalement constituées. Si je pouvais avoir la possibilité de lui adresser un mot, ce serait. ”

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top