Politique

Assemblée nationale : Mboso reçoit les parlementaires panafricains


Une importante délégation du Comité de suivi et de conciliation sur le fonctionnement du parlement panafricain a eu une séance de travail, ce jeudi 19 août 2021, avec le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia qui avait a ses côtés son homologue du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, ainsi que les membres de deux bureaux du Parlement congolais. La séance de travail a eu lieu au cabinet du speaker de la Chambre basse du Parlement dans le cadre des travaux préparatoires avant de se rendre à la présidence de la République, où le comité de suivi et de conciliation a sollicité le précieux concours du président de la République et président en exercice de l’Union africaine, Félix- Antoine Tshisekedi, afin d’accomplir sa mission.

Rappelons que Parlement panafricain, est l’assemblée consultative de l’Union africaine, organisation continentale regroupant 55 pays africains.
Sa première session inaugurale a eu lieu le 16 septembre 2004 en présence du président sud-africain, Thabo Mbeki, et sous la présidence de la Tanzanienne Gertrude Mongella.
L’assemblée est composée de 265 députés (dès que tous les pays auront ratifié l’acte constitutif du Parlement). Chacun de 44 pays membres de l’Union envoie cinq députés élus ou nommés par les parlements nationaux. Les principaux partis ou mouvements politiques nationaux doivent être représentés dans cette délégation, ainsi qu’au moins une femme.
Depuis sa création en 2004, ce parlement a été dirigé par 5 présidents dont l’actuel est l’Algérien Djamel Bouras en poste depuis avril 2020. Il a succédé au Camerounais Roger Nkodo Dang (2015 à 2020), lequel a été précédé du Nigérian Bethel Nnaemeka Amadi (2012 à 2015) ; lui aussi du Tchadien Idriss Ndele Moussa, Tchad (2009 à 2012).
Le Parlement panafricain a un rôle consultatif auprès des chefs d’État africains. Lors de la session inaugurale, plusieurs discours avaient tracé des voies à suivre pour commencer à donner du sérieux à l’institution. Parmi les premiers problèmes du Parlement, le statut du Sahara occidental a été soulevé par le président sud-africain.
Son siège est établi provisoirement au centre de congrès Gallagher Estate, à Midrand, une zone industrielle entre Johannesburg et Pretoria, en Afrique du Sud. La nation Arc-en-ciel prend en charge les frais de fonctionnement de l’institution continentale.

Edouard FUNDA

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top