securité

Attendu dans les Grands Lacs : Antony Blinken en père fouettard au Congo et au Rwanda

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken s’apprête à effectuer une visite d’État en République démocratique du Congo et au Rwanda. Ce haut responsable de l’administration américaine de Joe Biden sera à Kinshasa à partir du 9 août. Il restera au Congo jusqu’au 10 août. Après son étape congolaise, le secrétaire d’État va ensuite se rendre au Rwanda, où il devra rencontrer les autorités du pays, comme il aura déjà à Kinshasa. Le déplacement de Blinken en Afrique constitue premièrement un message des États-Unis d’Amérique pour le continent africain, lequel reste un acteur géostratégique important au moment où d’autres puissances lorgnent de plus en plus le continent noir. L’administration américaine a déjà fait savoir que parmi les sujets à l’ordre du jour du voyage d’Antony Blinken en Afrique, figurent les défis des “effets du changement climatique, de l’insécurité alimentaire et des pandémies mondiales, ou de façonner l’avenir technologique et économique”.

Au-delà de ces questions, Blinken pourrait être celui qui va remonter les bretelles aux autorités de la région, surtout les autorités de Kigali dont la politique nocive au Congo et même au Rwanda, en matière de droits de l’homme, lui a été notifiée par Robert Menendez, président de la commission des affaires étrangères du Sénat américain, dans une lettre expressément accusatrice contre Paul Kagame. La note de l’administration américaine indique que “le secrétaire d’État se concentrera sur le rôle que le gouvernement rwandais peut jouer pour réduire les tensions et les violences actuelles dans l’est de la RDC. Il évoquera également les questions relatives à la démocratie et aux droits humains, notamment la répression transnationale, la limitation de l’espace pour la dissidence et l’opposition politique ainsi que la détention injustifiée du résident permanent légal américain Paul Rusesabagina”.

En république démocratique du Congo, le secrétaire discutera sur l’organisation des élections “libres, inclusives et équitables en 2023”. Un accent sera mis sur la question du respect des droits humains et les libertés fondamentales. Antony Blinken se concentrera également sur le défi de “la lutte contre la corruption, le soutien au commerce et à l’investissement, la résolution de la crise climatique, le renforcement de la résilience agricole et le soutien aux initiatives régionales africaines visant à promouvoir la paix dans l’est de la RDC et dans la région des Grands Lacs”, affirme la note de l’administration américaine.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top