Economie

Au cours de sa journée d’échange : Glencore a décrit son code de conduite et ses réalisations en RDC

C’était un moment d’échange le mardi 14 décembre 2021 à Kinshasa pour cette première grande société minière industrielle qui opère en République Démocratique du Congo. Mais aussi l’occasion pour ce géant minier d’expliquer clairement ce qu’il fait au Sud-est de la RDC. D’après la Vice-présidente en charge des affaires de la société, Marie-Chantal Kaninda, Glencore a déjà investi près de 8 milliards USD et créé 15 000 emplois en RDC. Elle a également précisé que Glencore s’engage aux côtés du gouvernement congolais pour lutter contre la corruption et protéger l’environnement.

Les réalisations de Glencore ne sont plus à montrer, car elles sont très visibles. Au travers les sociétés Kamoto Cooper Company (KCC) et Mutanda Mining (MUMI), Glencore a, en partenariat avec la Société Nationale d’Electricité (SNEL) réhabilité les turbines G27 et G28 pour le transport de l’électricité de Inga (Kongo Central) à Kolwezi (Chef-lieu de la province du Lualaba) pour environ 400 Mégawatts.

D’après Marie-Chantal Kaninda, ce courant n’est pas seulement pour Kolwezi mais aussi pour Kinshasa qui bénéficie de ces turbines. Et dans ce projet, l’investissement a été de plus 450 millions USD.

Glencore est aussi un important contributeur au budget de l’Etat. Elle paye annuellement ses impôts et taxes tout en créant des emplois sûrs dans le pays comme l’explique ici la Vice-présidente Kaninda : ” Grâce à notre présence, nous offrons des avantages économiques et importants au gouvernement, aux employés, aux fournisseurs et aux communautés qui nous accueillent. A ce jour, Glencore a mobilisé près de 8 milliards USD ”

S’agissant de sa contribution annuelle au budget de l’Etat et au développement du pays, ” notre paiement au gouvernement en 2020 représentait environ 424 millions USD.
Selon nos prévisions, Glencore devrait nous amener à payer plus en 2021″, a-t-elle fait savoir avant d’indiquer que tous les détails de leur paiement au gouvernement sont publiés chaque année et sont disponibles sur leur site web.

Comme pour le gouvernement congolais, la lutte contre la corruption préoccupe également Glencore qui a mis en place son code de bonne conduite. ” Nous sommes partisans de la transparence, de la bonne gouvernance et de l’intégrité. Ces principes sont encrés dans nos valeurs et énoncés dans notre code de conduite Nous attendons de tous nos employés le respect de notre code de conduite “, a déclaré Marie-Chantal Kaninda.

Pour faire respecter ce code, Glencore développe une politique de dialogue permanent, ouvert et constructif avec les principales parties prenantes dans le respect des lois et de la réglementation du pays.

Malgré la pandémie de Covid-19, Glencore n’a pas arrêté ses activités tout en prenant toutes les mesures nécessaires pour que cette pandémie soit minimiser au sein de son personnel et des communautés. Selon les responsables de cette société, Glencore a donné à la province du Lualaba en 2020 l’équivalent d’un million USD en équipements pour combattre la pandémie de Covid-19.

Après les différentes présentations faites par les responsables de KCC et MUMI, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, qui a rehaussé de sa présence à cette journée d’échange, n’a pas mis sa langue dans la bouche pour saluer les efforts consentis Glencore et l’a, par la même occasion, encouragé à continuer à contribuer au développement économique du pays.

A propos de Glencore

Glencore est active en RDC depuis 2008. Cette entreprise minière Suisse est présente en RDC avec deux sociétés : Mutanda Mining SARL (MUMI), et Kamoto Copper Company (KCC). Toutes ces deux sont situées à proximité de Kolwezi, dans la province du Lualaba dans la région du Sud (Le grand Katanga). KCC comprend des mines de cuivre et de cobalt ainsi que des installations métallurgiques intégrées. L’exploitation dispose d’une des plus grandes réserves de cuivre au monde, avec une durée de vie actuelle dépassant 25 ans. KCC emploie plus de 12 000 personnes. Et Glencore detient 75 % des parts dans KCC. Le restant des parts est détenu par la société minière étatique congolaise, la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines).

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top