Politique

Au Palais de l’Elysée : Tshisekedi et Macron se sont donnés rendez-vous pour le 17 mai au sommet France-Afrique

La République Démocratique du Congo et la République Française développent depuis des lustres des relations bilatérales stables malgré certains couacs. Les deux États sont même très engagés dans la matérialisation d’un certain nombre des projets de développement dans les secteurs de l’éducation, de santé, de l’économie et de sécurité. Hier Mardi 27 avril, le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a eu l’honneur d’être reçu au Palais de l’Elysée par son homologue Emmanuel Macron qui l’a accueilli sur le perron du palais présidentiel.

Devant un parterre des journalistes, les Chefs d’États se sont étalés sur un certain nombre des sujets importants qui concernent les deux pays et l’Afrique aussi. Prenant la parole pour prononcer son mot de bienvenue, le président français a sans détours reconnu les efforts consentis par le président Tshisekedi afin de franchir les échéances de politique intérieure. Ce qui selon lui constitue une étape importante de la modernisation de la vie démocratique et politique en RD Congo.

Ensemble, les deux pays affichent clairement, a expliqué le president Macron, la volonté de développer leur cadre de coopération économique, les opportunités offertes à la jeunesse congolaise à travers les projets d’éducation, de santé et de création d’emplois.

S’agissant de la situation sécuritaire, les deux Pays ont levé l’option pour l’approfondissement de la coopération dans ce secteur avec à la clé le renforcement des capacités opérationnellesdes Forces Armées de la République Démocratique du Congo qui sont en guerre contre les terroristes dans la partie Est du pays. L’objectif de cette option est de stabiliser et pacifier l’ensemble du territoire national.

Par ailleurs, Félix Tshisekedi et Emmanuel Macron se sont penchés également sur le prochain sommet qui se tiendra à Paris du 17 au 18 mai prochains. Un sommet qui sera consacré au financement des économies africaines. A l’instar de l’Europe et des États-Unis, le continent africain devra, a indiqué Emmanuel Macron, se doter des politiques monétaires et budgétaires permettant de lutter efficacement contre la Covid-19.

Pour sa part, le président en exercice de l’Union Africaine a ajouté que la question sur la mise en oeuvre de l’accord portant Zone de Libre-échange Continentale Africaine. La problématique de la lutte contre la Covid-19 et l’accès de pays africains au vaccin sont également les deux sujets qui ont figuré au cours de cette rencontre.

Préoccupé par les derniers événements survenus au Tchad après les funérailles du Président Idriss Deby Itno le président français a condamné « la répression et la violence intervenues ce mardi matin à N’Djamena » et appelé le Conseil Militaire de Transition au respect de ses engagements et à l’organisation d’une transition démocratique, pacifique et inclusive.

Pour lui, l’organisation d’un dialogue politique national ouvert aux tchadiens est la condition du soutien de la France à la situation du Tchad.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top