Politique

Autorité d’autorégulation des professionnels des Médias en RDC : L’UNPC menace de retirer les cartes aux journalistes-mercenaires politiques !

” Désormais l’Organe fédérateur des journalistes en République Démocratique du Congo (RDC) ne défendra et ne soutiendra aucun journaliste qui se comportera comme militant d’un parti politique et qui aurait des démêlés avec la justice ou des ennuis avec des tiers. ”, lit-on dans le dernier communiqué de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC) dont une copie est parvenue, le mercredi 04 août dernier, à Géopolis Hebdo. Selon ce document officiel qui porte la signature de son Président National, M. Gaby Kuba Bekanga, ” L’UNPC se réserve le droit de retirer la carte de presse à tout journaliste qui agit comme un mercenaire politique
sous la casquette d’analyste politique. ”

En effet, malgré les pertinentes recommandations de l’UNPC, des députés, attachés de presse et membres des cabinets politiques continuent d’exercer en parallèle le métier de journaliste. A cette liste, s’ajoutent des professionnels des Médias devenus des mercenaires politiques, une activité qui paye bien, selon les concernés, mais qui a malheureusement beaucoup de risques politiques, sans oublier des ennuis judiciaires. Une fois traduit en justice, il se pose un sérieux problème de confusion des rôles sur la personne même du journaliste. Est-on en face d’un journaliste, d’un citoyen lambda ou d’un activiste politique ? Une situation que déplore l’Organe fédérateur.

L’UNPC, très préoccupée par la montée vertigineuse de l’activisme politique dans la presse depuis un certain temps, appelle donc ces confrères et leurs Médias à faire preuve de responsabilité. Il s’agit d’une question d’éthique et de déontologie, selon son Président Gaby Kuba, qui recommande à tous les journalistes une fois encore la stricte observance du Code d’éthique et de déontologie professionnelles ainsi que le respect de toutes les lois de la République.

Malheur à ceux qui feront la sourde oreille et aux récidivistes

” L’UNPC ne défendra et ne soutiendra aucun journaliste qui se comportera comme militant d’un parti politique et qui aurait des démėlés avec la justice ou des ennuis avec des tiers. L’UNPC se réserve le droit de retirer la carte de presse à tout journaliste qui agit comme un mercenaire politique
sous la casquette d’analyste politique ”, a martelé le Président Gaby, tout en condamnant fermement toutes les dérives commises par certains journalistes dans l’exercice de leur profession.

Le Président National de l’UNPC a profité de l’occasion ainsi offerte pour mettre ces professionnels des Médias en garde. La même mise en garde est adressée aussi à tous ceux qui sont devenus attachés de presse dans les cabinets ministériels, ils doivent laisser le travail d’information au niveau des rédactions.

Selon un constat fait par Géopolis Hebdo, les attachés de presse, qui sont devenus des chargés de communications, continuent à faire des reportages d’actualité et à présenter des journaux. Il y a un conflit d’intérêt et dès lors qu’il y a un conflit d’intérêt, il se pose un sérieux problème d’éthique. A bon entendeur, salut !

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top