Culture

Bientôt trente ans, mieux double trente ans ! De 1960/1962 à 1992/1993 – 2022/2023 (?)… De Kifwakiyo à Bilulu, jamais deux sans trois ?

A peine,… “Ils” ont déjà oublié les souffrances incommensurables que les Refoulés, hors du Katanga, ont endurées… Continuent à subir jusqu’à maintenant… Quel traumatisme !… Le minimum aurait pu/dû les pousser à observer une minute de silence (1) à l’ouverture du fameux Forum soit disant de la Paix… En souvenirs de… Un minimum ! C’est pourquoi, connaissant les ravages causés et entretenus par l’analphabétisme culturel sur la majorité de mes Compatriotes, j’avais pris l’engagement solennel, à partir de Likasi/Kakontwe, de me préparer à recevoir une dizaine de pièces de théâtre, rédigées sur le vif – dés le mois d’août 1992 – un subtil mélange de l’imaginaire et du réel… Afin que les souvenirs ne soient effacés… Elles sont réunies sous le titre évocateur, emprunté de François Mauriac, ” Quoi qu’il arrive, nous savons que nous ne devons pas avoir peur : vous vous rappelez que l’inexplicable sera déchiffré, qu’il reste une grille à appliquer sur ce monde absurde. ” (2).

Pourquoi le THEATRE ? Eh bien ! Parce que le THEATRE, fils aîné de la Culture d’un Peuple, est l’art le plus éminent, l’art de la Parole, l’art dramatique… Parce que c’est au THEATRE, et nulle part ailleurs, que l’on trouve des mots qui renferment une force ; et dont l’action sur l’esprit d’un être humain se poursuit au-delà de la représentation scénique… Quelle puissance ? De leur vibration, les jeux de mots – artistiquement agencés – parviennent, au-travers de drames, à rendre la vertu aimable aux êtres humains… Ce n’est qu’à partir de cette réappropriation de la Culture de son Identité qu’un être humain pourrait intérioriser le pourquoi de sa présence sur Terre ; et delà à considérer le prochain comme un miroir, il n’y a qu’un pas…

Depuis août 1992, ces pièces n’ont jamais été montées… C’est maintenant… Trente ans plus tard… Encore trente ans ? Hélas ! Oui encore trente ans : 1962-1992-2022….

Avec l’aide de ceux qui croient à l’Art – le chemin par lequel passe la beauté céleste – je suis prêt à les présenter à la Communauté nationale lors d’une vaste tournée théâtrale ! Que le Seigneur en soit glorifié à jamais ! (1) : Surtout en souvenir de ceux des Refoulés, hors du Katanga, enterrés dans le cimetière le plus long du Monde.. Soit de la gare de SAKANIA/Haut-Katanga à celle d’ILEBO/Kasaayi ; (2) : Cinq de dix pièces de théâtre ont été publiées, à partir de 2008, aux éditions du Centre de Promotion de l’Art, CEPROLA, de Kinshasa : 1. La joue droite. 2. S.O.S. Famine ! Touchez pas à mon vélo ! 3. Entre le rez-de-chaussée et la cave ! 4. Les enfants d’abord. 5. Premier carré…

Katsh

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top