Politique

Billet de sortie : ministère de Jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté : Billy Kambale : Mettre à disposition de nouvelles niches pour le travail des jeunes

Au moment où le gouvernement Ilunkamba sapprête à passer la main, Géopolis Hebdo a choisi de faire un flash back sur laction de léquipe sortante. Votre journal a mis pleins feux sur le ministère de la Jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté. Après ce regard retrospectif, il ressort que, même si plusieurs difficultés ont parsemé laction au sein de ce ministère, certains dossiers ont été initiés et ont connu un avancement certain.

Mais, il faut dire que, à la manière des médecins, il fallait pour le ministre Billy Kambale, identifier les problèmes à résoudre dans son secteur pour un meilleur résultat. Autrement dit, il fallait faire un bon diagnostic pour envisager une meilleure thérapie pour la jeunesse. Globalement, le nouveau patron a hérité dune double problématique dans le secteur qui est le sien: la jeunesse connait une déchéance morale profonde et cette même jeunesse est sans emploi. Un double problème auquel deux solutions ont commencé dêtre apportées. Les deux solutions sont de nature différente. Lune est matérielle et lautre est immatérielle.

Cela nest un secret pour personne, la crise que connait la République Démocratique du Congo est dabord et essentiellement une crise morale, avant de sétendre dans dautres secteurs de la vie. « Face au désastre de la déchéance morale de notre société qui sest métastasée comme un cancer dans un corps humain, Il nous faut une thérapie de choc, car sans un citoyen modèle, on ne peut se développer », avait déjà estimé Eraston Billy Kambale. Reformer lhomme congolais est donc cette proposition immatérielle, qui constitue dailleurs le creuset dun Congo nouveau, fait des jeunes profendement transformés.

Le ministre (sortant) de la Jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté a hérité, depuis le 26 août 2019 dun secteur qui a été (ou était censé être) en réalité le pivot de toute la politique de relevement de la nation, pour la transformation de la société congolaise, laquelle est constituée à majorité des jeunes.

La transformation de lhomme congolais est la priorité de laction gouvernementale, a coutume de dire le ministre de la Jeunesse.
Mais au-delà du constat, Billy Kambale sest donné le temps de doter dun contenu légal à sa proposition.

“Dans le cadre de la Nouvelle Citoyenneté, après mon constat de la déchéance morale de notre société jai déposé un projet de loi sur le « Service Civique » où les jeunes à la fin du cycle secondaire doivent faire le service militaire obligatoire, non seulement pour apprendre à défendre leur pays mais aussi et surtout être initiés aux valeurs de la Nouvelle Citoyenneté qui passe par le respect des biens publics, la nécessité de la lutte contre la corruption et les anti valeurs, a dit le ministre à Géopolis.

A termes, selon le projet de loi, le nouveau citoyen, sorti du moule du Service Civique est un monsieur qui, en dehors des valeurs morales, aura appris un métier. Le ministre Kambale cite dans le cadre de sa proposition de loi les métiers comme la maçonnerie, la menuiserie, lagriculture, les travaux publics, etc. “Après six mois de “Service Civique” les jeunes vont maintenant à lUniversité en citoyen modèle et complètement transformés.

« Je sais que cela demande des moyens, mais pour moi la transformation de lhomme congolais est la priorité de laction gouvernementale.

Au-delà il faut poser les jalons dune réforme de notre armée qui doit cesser dêtre cette juxtaposition incongrue des groupes armés et des belligérants mais un corps délite au service du pays », a dit le ministre.

Jeunes, emplois et culture entrepreneuriale

Au-delà du combat de la restauration des valeurs morales des jeunes du pays, la jeunesse congolaise est en proie à un chômage endémique. Or le chômage, loisiveté peuvent être parfois aussi le terreau de plusieurs tares. Selon certains analystes, lune des façons de refaire lhomme congolais est aussi de lui garantir un avenir par un travail.

Cest cela la réponse matérielle aux problems des jeunes.
Billy Kambale a donc initié les jeunes à lagrobusiness en cultivant sur des étendues de terres à la disposition du ministère de la Jeunesse.

Cest là que jai eu lidée de lancer les brigades agricoles, qui avaient comme mission non seulement de contribuer à lautosuffisance alimentaire, mais aussi lentrepreneuriat des Jeunes dans lagribusiness. Je me suis ensuite employé à convaincre les parties prenantes au Fond pour lemploi et lentrepreneuriat des jeunes pour non seulement nous assurer que nous étions aux côtés des jeunes chômeurs, mais aussi nous assurer que les jeunes allaient finalement se prendre en charge, assure le ministre, avant dajouter : nous avons, avec les services de ladministration, initié la mise en application du Plan Stratégie 2022 qui retraçait notamment lemploi des jeunes, la lutte contre la déviation et la déscolarisation, la nouvelle citoyenneté plein des projets qui se sont malheureusement butés aux problèmes de financement”. En pleine pandémie Covid 19, la question de manque de financement est la triste réalité à laquelle le ministre Kambale, comme toutes les institutions ont fait face.

Pour trouver une parade à la pandémie et à ses consequences sur le budget des projets du ministère de la Jeunesse, le patron de la Jeunesse dit avoir impulsé “le Conseil National de la Jeunesse qui devrait quitter le mutisme et limmobilisme des conférences et colloques qui napportent pas grand chose aux jeunes.

Malheureusement mon plus grand regret reste linsensibilité des gouverneurs de qui dépendent les conseils provinciaux de la jeunesse et qui en ont fait des instruments de propagande pour des besoins politiques au lieu dêtre des vraies structures qui canalisent les associations et ONG des jeunes capables de contribuer au changement.

Malgré mes multiples lettres, et celles de mon collègue de lintérieur qui les avaient enjoint dorganiser les élections au niveau des bureaux des conseils provinciaux de la Jeunesse; une année après, seules 18 sur 26 provinces ont pu renouveler leurs organes me mettant ainsi en difficulté dorganiser les assemblées législatives du Conseil National de la Jeunesse afin dimprimer ma marque dans ce domaine, regrette le ministre.

Sur le plan du rayonnement de notre ministère au niveau des Nations Unies, jai mis en place le Secrétariat Technique chargé de limplementation de la résolution 2250 adoptée le 09 décembre 2015 « Jeunes, Paix et Sécurité  » pour que les Nations Unies ne se limitent pas aux bonnes intentions, mais quelles considèrent que nous les jeunes avons un rôle à jouer, a conclu Eraston Billy Kambale.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top