ACTUALITE

Candidature de la RDC à la Commission africaine de l’énergie nucléaire (AFCONE) : José Mpanda soumet deux noms à l’arbitrage de Sama Lukonde

La République Démocratique du Congo (RDC) veut jouer un rôle de plus sur la scène internationale, spécialement dans le secteur nucléaire au niveau africain et mondial par ricochet. Pour avoir ratifié le Traité faisant de l’Afrique une zone exempte d’armes nucléaires (Traité de Pelindaba), la RDC est devenue éligible pour participer dans tous les organes de la Commission africaine de l’énergie nucléaire (AFCONE), et elle peut aussi participer à  tous ses organes et en conséquence, de présenter sa candidature comme membre de cette institution. C’est l’Ambassadeur de la RDC en Ethiopie et représentant permanent auprès de l’Union africaine, Jean-Léon Ngandu Ilunga, qui a fait cette annonce, le 24 février dernier, au ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique, Me José Mpanda Kabangu.

Selon les critères édictés pour ce poste, la RDC devra présenter un scientifique avec le diplôme de docteur en physique nucléaire qui a une expérience minimum de 10 ans au sein du Centre Trico, haut lieu national d’expertise dans ce domaine. Cette charge de sélectionner les candidats revenant au Ministère de la Recherche scientifique et innovation technologique, voilà qui a fait que Me José Mpanda Kabangu aille déposer, le mardi 08 mars 2022, deux candidatures auprès de son collègue de l’Intégration régionale, Didier Mazenga, ayant la charge de la gestion des questions générales entre la RDC et l’Union africaine. Il s’agit des candidatures des professeurs Lufungula et Ekoko Gratien.

Il revient au ministre de l’Intégration régionale et au Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, sur base des CV de ces deux candidats, d’en sélectionner un qui devra représenter la RDC à cette structure. Le dépôt de cette candidature doit impérativement se faire au plus tard ce 10 mars 2022.

Après avoir réceptionné les dossiers, le ministre Didier Mazenga a pris langue avec les deux postulants à qui, il a promis de transmettre rapidement leurs dossiers auprès du Premier ministre Sama Lukonde pour examen final. C’est à ce dernier que revient la décision finale du candidat à sélectionner

D’après le ministre José Mpanda, l’importance pour la RDC, un pays doté d’un grand potentiel nucléaire, de siéger dans cette commission, tire sa pertinence en ce que, primo, elle prendre dès lors part au concert des décideurs de la politique régionale faisant de l’Afrique une zone exempte d’armes nucléaires. Secundo, elle devient d’office bénéficiaire des fonds et appuis techniques liés à la non-prolifération et désarmement nucléaires.

Il sied de noter que la candidature sélectionnée entre les deux professeurs ci-hauts cités et envoyée à l’Union africaine sera traitée le 21 mars prochain. Déjà le ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique, José Mpanda, a informé l’Exécutif national du dépôt de la candidature de la RDC à l’AFCONE au cours du Conseil des Ministres du 04 mars 2022. Ce dernier l’avait validé.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top