Economie

Challenge Entreprise 2022 : Le Ministre d état Eustache Muhanzi ancre la dynamique entrepreneuriale

Le Ministre d’État en charge de l’entrepreneuriat, petites et moyennes entreprises Eustache Muhanzi se montre de plus en plus engagé dans une posture d’ancrer une dynamique entrepreneuriale en République démocratique du Congo (RDC).  Ce qui est aussi une ambition du président de la République Félix Tshisekedi, qui tient à cor et à cris à la création des millionnaires congolais. Le samedi 02 Avril dernier, au terme de la deuxième édition du concours Challenge Entreprise organisé par le Gouvernement de la République, via son ministère en partenariat avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) à Kinshasa, le Ministre Eustache Muhanzi a procédé à la remise des prix aux 11 lauréats venus de plusieurs provinces de la RDC. Ces lauréats sont aussi bénéficiaires d’une enveloppe de 10 000 dollars américains chacun. 

A travers ces assises,  le Ministre d’État, Ministre de l’Entrepreneuriat, Petites et Moyennes Entreprises et Artisanat, Eustache Muhanzi a eu à participer à une dynamique qui rentre dans le registre de l’inédit dans le pays.  C’est la raison pour laquelle il considère et qualifie ce concours Challenge Entreprise  d’une vitrine mise en place par le Gouvernement congolais pour accompagner, valoriser l’entrepreneuriat national et susciter l’émulation entre entrepreneurs mais surtout soutenir les micros, petites et moyennes entreprises, moteurs d’une Véritable croissance

Dans son propos, il a  par ailleurs fait remarquer, , que ce jour avait une symbolique qui n’est pas habituelle, car il permet de fêter les champions congolais en entrepreneuriat.  « Ce jour nous permet de fêter nos champions, nos lauréats du Challenge Entreprise 2022 de la RDC. Il s’agit par ici de reconnaître le courage, la bravoure et le savoir-faire des femmes et des hommes qui se livrent à ce combat d’implantation d’entreprises en RDC. », a dit le Ministre congolais des l’entrepreneuriat et des PME.

Eustache Muhanzi a affirmé à juste titre que  la République Démocratique du Congo reflète l’image d’un désert entrepreneurial au regard du faible nombre d’entreprises y implémenter et l’immensité de sa superficie et de sa population estimée à ce jour à plus de 100 millions d’habitants, alors que le pays est, soutient-il, considéré comme le coffre fort mondial en termes des ressources naturelles. Ce qui représente également un défi majeur pour son portefeuille, par ricochet l’ensemble du gouvernement dirigé par Sama-Lukonde.

Cet aspect des choses l’a conduit de faire part de la détermination du gouvernement qui veut mettre en œuvre la vision du Chef de l’État congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, de transformer le pays, « tant sur le plan social qu’économique à travers l’entrepreneuriat et l’émergence d’une classe moyenne congolaise », a renchéri Eustache Muhanzi.

L’ARSP constamment à l’œuvre pour l’émergence d’une classe moyenne

Il est évident que l’encadrement de l’Autorité de régulation de la Sous-traitance dans le secteur privé (ARSP) a été plus qu’important pour l’émergence de l’entrepreneuriat. Encadrer la pensée économique, la faire passer par des étapes légales et lui donner un contenu économique de viabilité aura été une performance de l’ARSP.

Les Petites et moyennes entreprises ont trouvé grâce du fait de cette nouvelle loi, qui est celle fixant les règles applicables à la sous-traitance dans le secteur privé. Elles peuvent concourir pour obtenir le prix, décerné par le ministère de l’entrepreneuriat, Petites et moyennes entreprises et artisanats.

De la revalorisation de l’entrepreneuriat en RDC

De son côté, Fely Samuna, Président de la Commission nationale Petites et Moyennes Entreprises (PME) de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) a, avant tout, rendu un vibrant hommage au Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, pour avoir accepté le patronage de ces assises. « Cela prouve à  suffussance l’attention particulière accordée à l’émergence d’une classe d’entrepreneurs congolais dont il a l’ambition de faire des millionnaires », a-t-il dit.

La RDC se veut être comptée parmi les pays à l’économie émergente à l’horizon 2030. Toutefois, Fely Samuna est persuadé que cette ambition ne sera atteinte que grâce à un actionnariat substantiel congolais, à un accroissement substantiel de l’activité productive qui permet la création des richesses et des emplois. A lui de renchérir que le tissu économique de la RDC est constitué de micros, petites et moyennes entreprises. «D’après une étude de la BAD (Banque africaine de développement), 80% des entreprises œuvrant en RDC sont des PMEs», a souligné ce cadre de la FEC.

Ce qui a aussi marqué l’importance de cette cérémonie, est là présence des plusieurs personnalités. Il y avait la présence du ministre d’Etat en charge du Plan Christian Mwando Nsimba, du ministre de la communication et médias Patrick Muyaya, du ministre de la jeunesse et nouvelle citoyenneté Yves Bonkutu, du ministre de Culture, Art et patrimoine Catherine Katungu, du Directeur général de l’ARSP Kalej Nkand, du Directeur général de l’Agence nationale de promotion d’investissement (ANAPI) et tant d’autres.

La cérémonie  a été sanctionnée par la remise des chèques de 10 000 USD non remboursables offerts par le Gouvernement de la RDC aux lauréats de cette deuxième édition du Challenge Entreprise. Tous les autres nommés ont bénéficié d’une enveloppe de 1000 USD chacun de la part du Gouvernement congolais.

Les lauréats de ce Challenge Entreprise ont à leur tour remercié le Gouvernement de la RDC pour la mise en place de ce concours, tout en plaidant auprès du Gouvernement pour un meilleur encadrement et une protection des PMEs congolaise face à la menace de la concurrence étrangère.

A côté des lauréats de ce Challenge Entreprise, les organisateurs ont attribué un prix spécial à EquityBCDC qui a été plébiscitée, au terme d’un sondage auprès d’un échantillon constitué de 1000 entreprises, comme étant la banque qui offre plus de facilités aux PMEs congolaises.

Le Challenge Entreprise de la République Démocratique du Congo a été placé sous le thème central : « L’entrepreneuriat congolais à l’heure des nouveaux enjeux ». Un thème développé dans plusieurs panel.

Ci-dessous, la liste de différents lauréats.

  1. Catégorie Initiative entrepreneuriale
  • Tisya Mukuna de l’entreprise La Boîte (Kinshasa);
  1. Catégorie Femme entrepreneure
  • Gloriette Chitona Bulonza de l’entreprise Vive l’insecte (Nord-Kivu);
  1. Catégorie Meilleur Jeune entrepreneur
  • Jérémie Kazingufu de l’entreprise Paper Bags Enterprise (Nord-Kivu) ;
  1. Catégorie PME Local content
  • Lebon Bija Miruho de la Savonnerie du Kivu (SAVOKI);
  1. Catégorie Meilleure performance provinciale
  • Patrick Muhindo Kirere de la société BRISOL SARL ;
  1. Catégorie Meilleur incubateur
  • Ingenious City (Kinshasa) ;
  1. Catégorie Meilleur artisan agricole
  • Frederick Kalala Cibangu de l’entreprise Lift Business (Kinshasa);
  1. Catégorie Meilleure femme artisane
  • Evelyne Mwelu Tshibalala de l’entreprise « Femme Bien-être » (Haut-Katanga);
  1. Catégorie Meilleure startup
  • Ulrich Kouesso de « Luka Pharma » (Kinshasa);
  1. Catégorie Prix spécial 50 ans de la FEC
  • Patrick Muland de l’entreprise « Mulykap » (Haut-Katanga)
  1. Catégorie Prix spécial du ministère de l’Entrepreneuriat
  • Bernard Tshienda de l’entreprise « Jour nouveau » (Nord-Kivu).

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top