Economie

Climat des affaires – Des spécialistes exhortent la RDC à assainir encore plus l’environnement économique : Avis des Profs Nicot Omeonga et Luaba Nkuna


La République démocratique du Congo s’est engagée dans un processus d’assainir encore plus son environnement économique qui, la position des autorités faisant foi, laisse à désirer. Il faut juste jeter un œil sur le compte-rendu du dernier Conseil des ministres, pour se rendre compte de la proposition faite par le ministre du commerce extérieur, consistant à supprimer 14 taxes illégales pesant sur les ménages. En sus, il faut aussi suivre le compte rendu de la deuxième réunion tenue lundi 11 juillet dans la soirée autour du président de la République avec les Ministres et responsables des services de l’Etat sur les réformes dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires.

Plusieurs questions se posent sur comment améliorer cet environnement économique congolais. Au-delà de cette interrogation, une autre question taraude les esprits : celle de savoir en réalité ce que la République perd en évoluant dans un environnement où le climat des affaires est délétère.

Pour le professeur Nicot Omeonga, le premier inconvénient c’est le désinvestissement. Ce qui peut induire le fait que “même le peu d’investisseurs qui sont là, auront tendance à fermer leurs portes et partir. Parce qu’aucun investisseur sérieux ne vient dans un pays pour échouer. Ce ne sont pas des philanthropes”, a-t-il déclaré, en affirmant qu’il y a trop des taxes et impôts à élaguer, qui ne favorisent pas l’attractivité de l’économie du pays.

Il y aura aussi, selon le professeur, des inconvénients au niveau social, parce qu’il faut booster la consommation. Quand vous avez la consommation, cela crée les revenus. Un environnement économique malsain encourage aussi une économie informelle, parce que les investisseurs vont se résigner dans des circuits échappant au système fiscal.

Notre environnement économique n’est pas favorable aux affaires, a renchéri le professeur spécialiste en Droit économique et des affaires Dieudonné Luaba Nkuna. Selon lui, il est vrai que le pays lutte du jour le jour pour assainir le climat des affaires, ” mais là il faut bien dire qu’on peut le considérer encore comme malsain, parce qu’il faut se battre, il faut continuer à conjuguer les efforts pour maintenir leadership “, a-t-il fait savoir devant nos micros. Il a tout de même rappelé aussi que dans certains coins du pays, il y a la situation sécuritaire qui bouge un peu négativement les choses.

Toutes fois, Dieudonné Luaba a salué les efforts fournis dans le sens d’amélioration, avec un point d’honneur sur le travail de contrôle financier qui se fait avec l’inspection générale des finances (IGF), le parlement, mais aussi les Cours et Tribunaux.

Il est vrai que le chemin à parcourir est long, selon les deux spécialistes. En revanche des efforts concrets doivent être consentis pour assainir tant soit peu l’environnement économique de la République Démocratique du Congo, pour faire d’elle un pays qui exerce un attrait considérable des investissements.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top