Economie

Clôture de 3 jours de formation des cadres et agents Sonahydroc SA : DG Hubert Miyimi au personnel: ”Je vous exhorte de former avec la Direction Générale une équipe gagnante”

À Sonahydroc, ce 14 Avril 2021 a marqué la fin d’un séminaire de formation de 3 jours qui a porté sur ”Lenvironnement et les sociétés pétrolières de production en RDC”, couplé au module de “Management Stratégique”, à l’intention des cadres et agents de cette société nationale. Dans son propos clôturant cette activité de 72 heures débutée le 12 avril courant, le Directeur Général de la Sonahydroc SA a indiqué qu’en organisant ce séminaire qui touche à sa fin, la Direction Générale poursuit sans désemparer le programme élaboré il y a quelques temps, qui vise la transformation des cadres et agents de la Sonahydroc SA. Pour lui, ces cadres qui sont formés cette fois-ci, après la session de septembre sur ” le Changement de Mentalité” avec “la Coordination pour le Changement de Mentalité (CCM)” , dont la majorité sont nouvellement placés en remplacement de quelques cadres partis en retraites, constituent une nouvelle génération susceptible d’être désignée même une génération de rénovation, de transformation, une génération gagnante. C’est pour cette raison, selon le Directeur Général, que ces genres de formations doivent être poursuivies. Pour cette année la société nationale des hydrocarbures du Congo prévoit trois sessions de formation.

Seuls les hydrocarbures peuvent développer le grand Congo

Cette formation avait aussi comme objectif de partager aux cadres et agents de la Sonahydroc SA la vision de grandeur qui doit caractériser cette Société nationale, au regard de la loi n°15/12 portant régime général des hydrocarbures qui place la Sonahydroc comme un acteur incontournable, le bras séculier par lequel l’Etat congolais peut légalement participer dans les activités du secteur des hydrocarbures du pays.

La République Démocratique du Congo, c’est plus de 30 milliards de barils de pétrole enfouis sous le sol, répartis dans les 3 bassins du pays, selon le Directeur Général, alors qu’il n y a qu’un seul opérateur qui n’est capable de forer que 25 000 barils par jour en exerçant que dans un seul bassin de la côte atlantique, alors que les pays comme le Nigéria produit 1.6 milliard de barils le jour selon les chiffres de l’OPEP de 2019.

Cest ainsi que l’ingénieur Hubert Miyimi a indiqué que selon les estimations les plus optimistes, la RDC est capable de mobiliser jusqu’à 40 milliards de dollars américains par an et que la Sonahydroc SA doit avoir une vision d’une grande entreprise, ses cadres doivent s’afficher comme des motivateurs influents et porteurs d’espoir pour le pays.

C’est meme dans ce sens que le Directeur Adjoint dans son exposé au deuxième jour de la formation, affirme que le fait que la RDC ne soit pas jusqu’à ce jour un géant pétrolier, la cause reste l’absence d’une politique affichée des gouvernants pour ce secteur. Interpellant!

Exhortation pour une équipe gagnante

La Direction Générale, par le truchement de son DG, a manifesté sa gratitude au président de la République qui ne ménage aucun effort pour le redressement de la Sonahydroc, avant qu’il n’éxhorte les cadres et agents “de former avec la Direction Générale une équipe gagnante que nous puissions désormais parler le même langage, avoir la même motivation et poursuivre la même vision” a-t-il déclaré.

Le séminaire de formation de trois jours a eu comme modules : ”les management stratégique ” ; ” Enjeu environnemental : Quel avenir pour les activités d’exploration et exploitation des hydrocarbures en RDC”; “Les productions pétrolières de fond”; “Les impacts environnementaux liés à l’exploitation pétrolière”; “La présentation des rôles et missions des Sonahydroc SA” et ” Outils de l’évaluation environnementale et sociale; et les exigences légales et réglementaires en matière de protection de l’environnement en RDC vis-à-vis des projets du ressort des hydrocarbures de la préparation à la mise en uvre”.

Cette activité a enfin connu son terme avec une cérémonie de remise symbolique des brevets aux participants par le Directeur Général Hubert Miyimi Mawawa. Une note de satisfaction qui a agrémenté la clôture de ces assises tenues au centre interdiocesain.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top