Economie

Clôture de la Table ronde sur la Gouvernance minière artisanale: Antoinette N’Samba envisage la mise en place d’un Fonds de crédit pour les coopératives minières

C’est sur une note de satisfaction que la Ministre nationale des Mines, Antoinette N’samba Kalambayi, a clôturé les travaux de la Table Ronde sur la Gouvernance Minière artisanale de la République Démocratique du Congo (RDC) tenue pendant 3 jours succèssifs soit du 24 au 26 mai 2022, au Roméo Golf Kinshasa Gombe. La Cérémonie s’est déroulée en Présence du Vice-Ministre des Mines Godard Motemona, des différents partenaires techniques et financiers et des responsables des services spécialisés du Ministère des Mines (SAEMAPE, CAMI, CTCPM, Service Géologique et CEEC.)

En effet, pour clôturer ces travaux de la Table Ronde de 3 jours, il y a eu en premier lieu un communiqué final lu où plusieurs problématiques on été soulevées entre autres : l’envahissement des sites miniers concédés, la problématique des groupes armés qui ravagent les sites miniers, la lutte contre la fraude et la contrebande minières ainsi que la promotion de la femme dans l’artisanat minier.

Prenant la parole pour clore ces assises, la Patronne des Mines a dit avoir suivi avec attention le communiqué final de ces travaux de 3 jours. Elle prend un engagement sur la question de l’artisanat minier qui préoccupe au plus haut point son Ministère.

” je voudrais ici prendre un engagement sur l’artisanat minier car cette question préoccupe au plus haut point le Ministère des Mines ainsi que la RDC. Parce que si nous avons la guerre à l’Est du pays c’est à cause de nos minerais”, a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter :”Et si nous arrivons à assainir ce milieu d’artisanat minier, je pense que les bonnes choses viendront à l’Est du pays et nous pouvons taire les armes”, a-t-elle souligné.

Poursuivant son speech, Antoinette N’Samba a fait savoir que la pertinence des recommandations de ces assises démontrent à suffisance le souci qu’anime toutes les parties prenantes de voir le secteur minier contribuer d’avantage au développement socio-économique de la République démocratique du Congo, un grand pays minier.

S’agissant des recommandations des 3 provinces (Ituri, Nord-Kivu et Sud-Kivu), la Ministre nationale des Mines laisse entendre que les recommandations ont été formulées aux États généraux des mines, raison pour laquelle elle a commencé sa mission d’itinerance à l’Est du pays dès le lendemain de sa prise des fonctions. C’est pourquoi elle demande aux participants d’être rassurés de l’engagement de son Ministère à œuvrer dans le sens d’apporter des solutions adéquates, à court et moyen terme à d’autres recommandations formulées.

Toujours dans son discours, la warriore du Gouvernement Sama Lukonde, souhaite qu’ensemble avec les participants à ces assises, qu’ils puissent voir comment dans la mesure du possible mettre à la disposition des coopératives minières un Fonds de crédit Minier, afin de voir émerger la classe des millionnaires congolais comme le souhaite le Chef de l’État, Félix Tshisekedi Tshilombo.

Pour ses réalisations dans le secteur des Mines, Antoinette N’Samba dit avoir mis sur pied avec son collègue de Finances une commission ad hoc chargée d’analyser et de proposer les mesures incitatives en vue d’attirer les investisseurs à implanter des raffineries et autres entités de traitement de catégorie B. C’est pour cette raison qu’elle a félicité et encouragé les responsables de la raffinerie Congo Gold a poursuivre les travaux d’implantation de cette usine à Bukavu.

Bien avant le mot de clôture du Ministre de tutelle, le responsable de la commission de l’artisanat minier à la FEC, Joseph Kazibaziba a saluer les organisateurs de cette Table ronde et a profité pour rendre hommage à la Ministre des mines, qui pour lui, ne ménage aucun effort afin de résoudre les défis de ce secteur porteur de développement et de croissance selon la vision du président de la République qui essaie de créer la classe moyenne à travers l’artisanat minier.

Pour lui, cette idée est originale de développer la RDC a partir de la base suivant l’exemple du programme des 145 territoires du pays et qui devraient se cristalliser davantage de soutien d’encadrement de l’artisanat minier et des communauté locales qui est la véritable base de la Gouvernance Minière “le Peuple d’abord “.

S’agissant de la fraude minière qui fait perdre à l’Etat congolais de millions de dollars, Joseph Kazibaziba propose la réduction de la fiscalité, les taxes ainsi que l’augmentation des différents services pour combattre la fraude minière.

Blandine Bampala

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top