ACTUALITE

Collaboration CENI-Parlement : Christophe Mboso, Bahati Lukwebo et Denis Kadima ont échangé autour des réformes électorales

A quelques 8 jours de l’ouverture de la session parlementaire ordinaire de mars, les deux chambres du parlement ont reçu tour à tour, ce lundi 07 mars 2022, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Au cour de leurs échanges, la question du processus électoral avec un point d’honneur sur les réformes qui doivent intervenir.

D’abord le président de la CENI Denis Kadima a été reçu par le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso. Pour lui, le message est clair «Nous sommes la Commission Électorale nationale indépendante qui travaillons pour un processus électoral de qualité et, pour ce faire, nous ne le faisons pas seul. Nous collaborons avec plusieurs autres institutions. C’est pour cela, dans un récent passé, vous nous avez vus rencontrer le Chef de l’État et le Premier ministre. Et aujourd’hui, c’est le tour de venir voir le président de l’Assemblée nationale. Vous savez le rôle que cette institution joue, non seulement par rapport à notre désignation, mais aussi par rapport au travail proprement dit, notamment, toutes les questions liées à la loi.» a dit le président de la Centrale Électorale.

Le numéro 1 de la CENI a indiqué être venu aussi discuter de la collaboration qu’il y aura entre les deux institutions, donc l’Assemblée nationale et la CENI. A l’encroire, aucune loi n’est en souffrance.  «Il peut y avoir des réformes, le cas échéant, nous savons qu’il y a une proposition de loi , nous allons l’analyser à notre niveau et discuter avec l’Assemblée nationale. Nous espérons que, durant cette session de mars, une discussion devra avoir lieu et devons avancer jusqu’au point d’avoir les réformes, le cas échéant, parce que les réformes en soi ont un impact sur les opérations. Plus tôt ce fait, plus tôt on avance», a-t-il expliqué. 

Après l’Assemblée nationale le président de la Commission électorale nationale independante (CENI) Denis Kadima s’est rendu au Sénat. Au sortir des échanges  avec Bahati Lukwebo, il a avancé que son bureau et lui ont  déjà sorti la feuille de route.  «Cette feuille de route parle de l’étape des réformes électorales. Cela va se faire évidemment avec le Sénat jouant un rôle important. C’est parmi les choses que nous avons discutées. Tout cela, pour qu’il y ait un cadre de collaboration assez suivi pour qu’il n’y ait pas de retard ou de problème de qualité dans la gestion électorale», a en outre déclaré le président de la CENI.

 Au regard du retard qui se constate dans le traitement des textes de loi liés au processus électoral, Denis Kadima dit vouloir, ensemble avec son bureau,  «juste nous assurer que le président du Sénat, à son niveau, pose des actes qu’il faut pour que nous puissions avoir ces réformes à temps, et ainsi nous pourrons avancer avec le processus électoral» a-t-il conclu.

Edouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top