ENVIRONNEMENT

Conférence internationale sur l’Environnement (Stockholm+50) : Eve Bazaïba : ” La RDC attend un financement équitable en échange des services rendus par ses forêts à l’humanité. ”

La Vice-premier ministre, ministre de l’Environnement et du développement durable, Eve Bazaïba Masudi, a représenté la République Démocratique du Congo (RDC) à la cérémonie marquant le cinquantenaire de la Conférence internationale sur l’Environnement (Stockholm+50). Le VPM Eve Bazaiba Masudi n’était pas seule à ces assises. Elle était accompagné d’une forte délégation Congolaise composée notamment de Monsieur Olivier Mondonge, Directeur de cabinet adjoint du chef de l’État. Tenue du 02 au 03 juin derniers, à Stockholm, capitale de la République de Suède, Stockholm+50 avait pour thème principal : ” une planète saine pour la prospérité de toutes et tous – notre responsabilité, notre chance ”. C’est la cheville ouvrière des Nations unies, Antonio Guterres, qui a procédé à l’ouverture officielle de la séance inaugurale de cette réunion de haut niveau après le mot du Roi de Suède, Charles XVI Gustave, qui a rappelé les réalisations de la conférence de Stockholm sur l’environnement humain, tenue en 1972, avant d’avertir que : ” le monde n’a pas 50 ans de plus pour inverser la tendance ou le développement ”. ” Nous avons les outils pour rendre la planète saine, il nous faut à présent les utiliser ”, a-t-il interpellé.

RDC, ” Pays solution ” dans la lutte contre le changement climatique

Prenant la parole du haut de la tribune de cette Conférence de haut niveau, Eve Bazaïba a brillamment défendu la cause de la RDC à Stockholm+50. Il s’est agi d’un véritable plaidoyer pour le pays de Lumumba qui s’apprête à fêter les 62 ans d’indépendance politique du pays. ” Je me réjouis de notre engagement commun pour plus d’actions en faveur de la protection de l’environnement ”, a déclaré d’entrée de jeu la VPM Bazaïba. Avant d’ajouter : ” La RDC malgré ses potentialités environnementales, n’a pas bénéficié suffisamment des fonds climat. C’est pourquoi, nous attendons un financement équitable en échange des services rendus par nos forêts “.

Profitant de l’occasion ainsi offerte, le Vice-premier ministre en charge de l’Environnement et du développement durable a rappelé l’importance du retour de la paix dans la partie Est du pays afin que la RDC joue pleinement son rôle de ” Pays solution ”.

” La RDC qui fait face aux enjeux du climat, aspire à la paix en vue de rendre service à l’humanité. Malheureusement, elle fait l’objet de conflits armés récurrents soutenus par le Rwanda depuis plus de 10 ans à qui nous demandons de respecter la souveraineté de la RDC ”. Plaidoyer fait par la warrior Eve Bazaïba devant la communauté internationale environnementale.

50 ans après…

La Conférence des Nations unies sur l’Environnement, qui s’était tenue à Stockholm en 1972, a été la première conférence mondiale de cette envergure consacrée à cette question. Les participants avaient adopté la Déclaration de Stockholm contenant 26 principes relatifs au développement économique et à la sauvegarde de l’environnement.

En reconnaissant l’importance du multilatéralisme pour la lutte contre la triple crise planétaire de la Terre (climat, nature et pollution), Stockhlom+50 vise à servir de tremplin pour accélérer la mise en œuvre de la Décennie d’action des Nations-Unies en vue d’atteindre les objectifs de développement durable, l’accord de Paris sur les changements climatiques, le cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020, et à encourager l’adoption de plans de redressement écologiques à la suite de la pandémie de Covid-19.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top