Non classé

Conflit RDC – Rwanda : Les élus nationaux restent optimistes au rétablissement de la paix à l’Est du pays

Après le sommet tripartite de Luanda mettant en confrontation les chefs de deux Etats en conflit, les sources médiatiques rwandais ont relayer la communication des autorités Rwandaise demanda à la République démocratique du Congo de considérer le M23 comme un mouvement national.
Face à ces propos, certains députés nationaux congolais ont fustigé le comportement de la communauté internationale qui jusqu’à présent reste indifférente face à cette situation.
Ils ont également à travers leurs réactions salué l’attitude du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de privilégier la voie diplomatique qui est une la paix.

Pour l’honorable Kazwazwa, ” Le Rwanda n’a pas raison de dire ça parceque qu’il avait en 2013 cantonné le M23 après les accords.
Qu’est-ce qui a fait qu’il les libère sans pour autant signer d’autres autres accords n’acceptant pas le premier pour qu’il puissent venir attaquer encore la RDC c’est à dire qu’ils sont responsables de ces attaques”, souligne t-il.

Aux propos du Rwanda, l’élu du peuple note que ” Ce n’est pas le Congo qui a amené les hutus au Congo, c’est la geurre et c’est au président Kagame d’arranger sa situation politique et demander à la communauté internationale qui avait demandé à ce que les Hutus puisse être garder au Congo comme réfugiés”

“Nous déplorons l’attitude de la communauté internationale qui avait demandé aux congolais d’accepter ces réfugiés et qui aujourd’hui voit le Rwanda nous attaquer mais cette communauté internationale est indifférente.Nous n’acceptons pas ce genre des pratiques”, deplore t-il

Cet élu a encouragé à l’occasion le chef de l’État pour son attitude à vouloir privilégier la voie diplomatique.
“C’est là où nous félicitons le chef de l’État qui veut que le peuple ne puisse pas souffrir de la politique de ceux qui nous dirige.
la diplomatie est là pour que les gens puissent négocier.
On ne peut pas priver le chef de l’État d’opter pour cette voie qui consiste à collaborer avec les autres.
C’est une histoire de vie ou de mort pour une nation et on ne peut pas accepter non plus que l’on puisse pas faire activer nôtre diplomatie pour résoudre pacifiquement le problème”

Gratien Iracan estime notamment que la RDC devra négocier en position de force : « Il faut que nous puissions beaucoup travailler pour renforcer nos forces de sécurité, rééquiper nos militaires et négocier en faveur de notre pays. »

« Il faut se féliciter du lien qui était entre cette fausse rébellion avec l’exploitation des ressources naturelles. Il n’est pas normal que les pays qui n’ont pas le coltan, deviennent exportateurs du coltan qui est le fruit du pillage en République démocratique du Congo », a renchéri le député du MLC Jacques Ndjoli.

Edouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top