ECHOS DES PROVINCES

Conseil provincial de sécurité présidé par le Vice Ministre de l’intérieur : La province cuprifère a arrêté 7 grandes résolutions

Au regard de la situation sécuritaire qui prévaut dans la province du Haut-Katanga, spécialement dans les villes de Lubumbashi, Likasi et Kasumbalesa, une Réunion du conseil provincial de sécurité a été tenue ce mercredi 17 août 2022. Présidée par un membre du gouvernement central en la personne du Vice-Ministre de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières jean Claude Molipe Mandongo, cette rencontre a abordé plusieurs questions de la sécurité dans plusieurs de ses facettes, commençant par le décès par balle d’un conducteur, à la sécurité dans les carrières des Mines artisanales. Le compte rendu a été signé et lu par le Ministre provincial de l’intérieur Éric Muta, qui est revenu sur les grandes lignes de ces assises.

7 résolutions ont été arrêtées à savoir :
1. Du meurtre du chauffeur Kisantu Kiyuma. Le soldat des FARDC qui a tiré à bout portant sur le regretté chauffeur Kisatu Kiyuma, sur l’avenue Lomami tronçon compris entre les avenues Moéro et des Usines, est jugé en chambre foraine à partir d’aujourd’hui et présentement. (Mercredi)

2. Du gardiennage des carrières minières par les FARDC et la Police nationale congolaise. Il est décidé que tous ces éléments de forces de sécurité et de défense y compris ceux de la Garde républicaine devront être évacués de toute urgence des carrières minières à exploitation artisanale.

3. Du délai d’exécution du point 2. Il est donné 48 heures aux FARDC et à la PNC, pour l’évacuation de leurs éléments des carrières minières à exploitation artisanale.

4. Des barrières illégales. Toutes les barrières illégales érigées au poste frontières et aux différents postes de péages par des services et unités non éligibles devant être supprimés sans embage dès la publications du présent compte-rendu.

5. Des véhicules sans plaque d’immatriculation. Il est interdit formellement à tout véhicule sans plaque d’immatriculation de circuler sur toutes l’étendue de la province du Haut-Katanga.

6. Des instructions impératives aux commandants des FARDC et de la PNC ainsi qu’au pouvoir judiciaire. Des instructions ferment ont été données au commandant des différentes unités des FARDC et de la PNC, ainsi qu’au pouvoir judiciaire d’interpeller tous les militaires et tous les policiers en situation irrégulière. Au pouvoir judiciaire, des remarques sévères ont été faites en rapport avec les relâchements injustifiés des criminels mis à sa disposition.
7. De la collaboration de la population. Le Conseil provincial de sécurité du Haut-Katanga demande avec insistance à la population de dénoncer systématiquement les criminels et autres hors-la-loi qui sèment la désolation dans différents quartiers.

Ces résolutions ont été arrêtés après débats et délibérations et que tous les chefs des coprs membres du Conseil provincial de sécurité ont été entendus.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top