Politique

Constitution du fichier général de la population en RDC : Le Ministère de l’intérieur rassure l’ONIP de son soutien

Les jours passent et 2023, l’année électorale, ne cesse de se rapprocher. D’où toute l’utilité de se préparer en conséquence. La constitution du fichier électoral est une étape importante lors du processus électoral. Le travail de l’Office National d’Identification de la Population (ONIP) est à ce stade vivement requis, pour fournir à la Ceni des données fiables. Ainsi, pour se rendre compte des conditions de travail des agents et cadres de l’ONIP, le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, Daniel Aselo Okito, a effectué ce lundi 21 juin 2021 une visite dans les installations de cet établissement public. une première depuis sa prise de fonctions.

” D’ici là les activités seront très fortes au niveau de l’ONIP et il fallait que je sache comment cette structure aussi importante de la République est en train de vivre. Les conditions dans lesquelles les cadres et agents sont en train d’exercer leurs activités, de manière à permettre au gouvernement de la République s’il y a lieu d’intervenir ” a déclaré le VPM Daniel Aselo. Pour lui, cette intervention doit venir aussi vite de manière à ce que l’ONIP soit en mesure de fournir à la Ceni les éléments nécessaires pour l’organisation des élections en 2023.

Depuis sa création, L’ONIP n’a jamais reçu, dans ses locaux, la visite de l’autorité politique de tutelle. « C’est la preuve que l‘ONIP fait partie des préoccupations intégrantes du VPM de l’intérieur et cette marque de considération constitue un motif de fierté et de dynamisme pour l’ensemble du personnel de l’ONIP ». a dit Richard Ilunga, le directeur général de cette structure de l’État chargée de l’identification de la population en RDC.

Et d’ajouter : « Nous sommes donc convaincus après votre passage à l’ONIP que des orientations claires seront données pour permettre à l’ONIP d’amorcer la phase d’opération, car en ce jour les outils techniques sont déjà élaborés, le cadre institutionnel de l’ONIP existe déjà, un personnel quoique minimum est à l’œuvre.» s’est-il adressé au VPM Aselo.

C’était une occasion bien choisie pour le représentant du personnel de cet établissement public, José Kabamba, de présenter plusieurs préoccupations au VPM. Il a parlé, entre autres, du barème salarial que les agents souhaitent voir à la hausse, la modicité et l’irrégularité des frais de fonctionnement, la dotation d’un bâtiment administratif, la prise en charge médicale des agents, la facilitation des agents de l’ONIP à travers les provinces.

Dans l’une des ses dépêches, la cellule de communication du Ministère de l’intérieur a rapporté que la problématique de l’identification de la population en RDC a aussi fait l’objet d’un entretien entre le VPM Daniel Aselo et l’ambassadeur belge Jo Indekeu ce même lundi 21 juin, dans les locaux du Ministère de l’intérieur.

Fiston Oleko.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top