ENVIRONNEMENT

Coopération RDC – INDONÉSIE – BRÉSIL ; Un Accord climatique du siècle signé pour la protection des zones forestières en marge du G20


La République Démocratique du Congo, le Brésil et l’Indonésie font bloc pour la valorisation de leurs ressources forestières à travers la signature formelle de l’accord à ce sujet, intervenue, lundi 14 novembre 2022, à Bali en marge du G20 Indonesia.

Les trois pays de la forêt tropicale prévoyaient d’agir ensemble lors des négociations sur le climat sur des intérêts communs tels que l’accès au financement et l’augmentation du prix du carbone par tonne. Ils espéraient pouvoir élaborer un programme de travail conjoint en prévision de la COP27 mais aussi de la COP15 sur la biodiversité qui aura lieu en décembre à Montréal, au Canada.

Le ministre indonésien des Affaires maritimes et des Investissements, Binsar Pandjaitan, a déclaré, à la veille du sommet des grandes économies du G20 : ” Nous avons besoin de coopérer avec d’autres pour atteindre des objectifs communs. Seuls, nous pouvons faire si peu, ensemble nous pouvons faire tant ”.

Dans le même sens, le président Brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a affirmé que : ” protéger la forêt amazonienne serait son cheval de bataille ”. Il a promis de travailler à une déforestation zéro. Le Brésil sera également représenté au G20 ce mardi et mercredi.La ministre congolaise de l’Environnement, Eve Bazaïba Masudi qui a procédé à la signature de cet accord, a assuré que les trois pays pouvaient offrir des solutions au changement climatique : ” La planète devient de plus en plus chaude, donc l’humanité a besoin de forêts tropicales pour fixer le CO2 “.

Il n’en demeure pas moins sûr que la République Démocratique du Congo qui abrite 60% des forêts tropicales du Bassin du Congo, s’est attirée des critiques après la mise aux enchères des blocs pétroliers situés dans des zones sensibles. Qu’à cela ne tienne, le pays de Félix Tshisekedi reste déterminé à conserver ces atouts forestiers en luttant contre toutes exploitations illlicites.

” Les trois importants bassins forestiers tropicaux au monde devront désormais bénéficier des compensations proportionnelles aux services écosystémiques rendus à l’humanité : Solidarité-Unité d’actions, notre devise ”, a martelé la warrior Eve Bazaïba.

Enock Issey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top