Santé

Covid 19 : La RDC donne son go pour la campagne de vaccination

Après 13 mois de la déclaration officielle de la Covid-19 en République Démocratique du Congo, le Ministère de la Santé a lancé le lundi 19 avril courant la campagne de vaccination contre cette pandémie. C’est les cliniques Universitaires de Kinshasa qui ont été choisi pour piloter ladite campagne, en présence du Ministre de la santé publique, le Dr Eteni Longondo, ainsi que des représentants de l’Union Européenne en RDC.

Prêchant par l’exemple, toutes les personnalités présentes à cette cérémonie, se sont faites vacciner devant les médias et la population ; parmi lesquelles : le ministre Eteni Longondo, l’ambassadeur de l’UE en RDC, Jean Marc Chataigner, du chargé de Bureau de l’OMS en RDC, des diplomates accrédités en RDC ainsi que des autorités académiques et médicales présents.

En dépit des polémiques et controverses que le vaccin AstraZeneca a suscitées à travers le monde et les médias, les autorités sanitaires de la RDC l’ont retenu, après un premier report, par précaution.

Il est important de signaler que le premier lot attendu est de 1,7 million de doses de vaccins AstraZeneca (AZD 12222), dans le cadre du programme COVAX, l’initiative mondiale visant à garantir un accès rapide et équitable aux tests et vaccins contre la covid-19.

Mais alors, plusieurs réflexions se créent autour de l’absence du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi et son Premier Ministre Sama Lukonde qui, étaient eux aussi entendus.
Par ailleurs, c’est devant un parterre des professionnels des médias que Jean-Robert Makulo, médecin Directeur aux cliniques universitaire, s’est fait vacciné en premier.

Après sa dose il explique : « c’est un vaccin comme tous les autres vaccins. C’est une chance, avec d’autres mesures associées, pour mettre fin à cette pandémie. Pour le moment, le pays n’a pas beaucoup de cas, mais nous devons mettre tous les moyens possibles pour éviter la troisième vague. Il y a beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients en se faisant vacciner. Les effets bénéfiques du vaccin sont de loin supérieurs par rapport à des effets indésirables qu’on peut rencontrer dans de rares cas », a –t-il dit.

Selon des sources sûres, ces vaccins ont une durée de 3 mois seulement, en comptant à partir du jour de sa réception, ainsi ils ne revêtent d’aucune obligation.

Enock issey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top