ACTUALITE

Crise du ciment dans le Kongo Central : La réactivation de la TVA par le ministère des Finances 5 ans après à la base de la surchauffe

Le prix du sac de ciment est en hausse depuis le début du mois de mars 2022 dans la province du Kongo Central, située à l’ouest de la République Démocratique du Congo (RDC). Ce, malgré le nombre des usines de fabrication du ciment que comptent la province des Né-Kongo dont PPC Barnet, Cimenterie de Lukala (Cilu) et Cimenterie Kongo (Cimko) en activité. La Cimenterie nationale (Cinat) étant en arrêt de la production depuis 2011.

En effet, un sac de ciment est passé de 15 500 Francs congolais (CDF) soit 7,7 USD à 21 210 CDF (10,6 USD) dans la ville de Matadi, chef-lieu de cette province. Loin d’être une conséquence des spéculations du marché, l’augmentation de prix du ciment a été bel et bien décidée, le jeudi 17 mars 2022, à l’issue d’un compromis entre la Division provinciale de l’Economie, les délégués de trois cimenteries du Kongo Central et les fournisseurs de ciment, après deux jours des discussions.

D’après le Chef de la Division provinciale de l’Economie, M. Corneille Mukuni Mukuni, cité par ”Zoom Eco.net ”, ce prix de vente a été fixé sur base d’un calcul comptable effectué par toutes les parties tenant compte des documents comptables détaillés du prix de revient.

« Après le calcul comptable, la vente d’un sac de ciment avec Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) comprise est de 21 000 à retenir. Nous nous sommes conformés à ce que l’Etat a fait en remettant la TVA sur le ciment », a expliqué le Chef de Division provinciale de l’Economie, Corneille Mukuni Mukuni.

A en croire ce dernier, cette hausse est justifiée suite à la relance après cinq (5) ans de paiement de la TVA sur le ciment par le ministère des Finances.

« Nous avons constaté la surchauffe du prix du sac de ciment sur le terrain. C’est ainsi que nous étions dans l’obligation d’inviter les vendeurs de ciment, ainsi que les représentants des trois cimenteries œuvrant au Kongo Central. Après deux jours de débat, nous avons constaté que cette surchauffe est due, non pas parce que les opérateurs économiques veulent augmenter le prix, mais c’est l’Etat qui a remis la TVA sur le ciment », a expliqué Mukuni Mukuni.

Malgré cette décision concertée pour l’augmentation du prix de vente du ciment au Kongo Central, plusieurs personnes sont intervenues dans l’émission « le Débat » sur la radio Top Congo FM pour contester cette décision prise par cette Commission. Elles estiment que cette décision ne tient pas compte des conditions sociales de la population de la province du Kongo Central.

Plusieurs voix s’élèvent pour appeler ainsi le Gouvernement de la République à agir rapidement pour rétablir l’équilibre social dans la province du Kongo Central.

Il sied de rappeler que l’industrie du ciment de la RDC a produit 1 million 83.484 tonnes de ciment au cours de l’année 2020 contre 1 million 382.081 tonnes en 2019, soit une baisse de production de 21%, renseignent les statistiques relevées par la Banque centrale du Congo (BCC). Bien qu’en baisse, la production du ciment de 2020 est supérieure à celles de 2018, évaluée à 1.048.340 tonnes, et de 2017 qui était de 899.533 tonnes.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top