Economie

Croissance économique mondiale équilibrée : Félix Tshisekedi plaide pour la cession par les pays riches d’un pourcentage de leurs DTS aux pays pauvres

C’est une déclaration qui semble à première vue comme une réponse aux inquiétudes des ONG internationales environnementales. ” Aucun instrument juridique international pertinent ratifié par la République Démocratique du Congo (RDC) ne lui interdit d’exploiter ses ressources naturelles pour cause de protection de l’environnement ou par crainte de l’aggravation du réchauffement de la planète ”, a déclaré, mardi 20 septembre, le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, du haut de la tribune de la 77ème session de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations-Unies (ONU). Profitant de l’occasion ainsi offerte, le Président de la République a apporté plus de lumière sur le récent appel d’offres international lancé par le Gouvernement Sama Lukonde Kyenge pour l’exploitation des 27 blocs pétroliers et 3 blocs gaziers, appel qui semblent faire inutilement polémique sur la place publique internationale.”Je saisis cette opportunité pour apporter de la lumière sur le volet environnemental de l’Appel d’offres lancé le 28 juillet dernier par la RDC pour l’exploration de ses 27 blocs pétroliers et blocs gaziers, appel qui semble faire inutilement polémique sur la place publique internationale. A ce sujet, il convient de rappeler qu’aucun instrument juridique international pertinent ratifié par la RDC ne lui interdit d’exploiter ses ressources naturelles pour cause de protection de l’environnement ou par crainte de l’aggravation du réchauffement de la planète ”, a rappelé Félix Tshisekedi. Avant d’ajouter : ” L’Accord de Paris de 2015 reconnait aux pays en développement le droit d’émettre le C0² pour le développement, mais en prenant des précautions pour le climat mondial à travers leurs contributions déterminées à l’échelle nationale ”

Ainsi, le Gouvernement de la RDC s’est fixé comme objectif d’exploiter, dans le respect des normes environnementales, les ressources naturelles du pays et de les transformer localement pour leur donner de la valeur ajoutée et booster l’économie nationale, notamment par la création des richesses liquides et des emplois afin d’améliorer les conditions de vie des populations congolaises.

” Des stratégies et mesures adéquates ont été adoptées et prises pour éviter les impacts négatifs sur l’environnement. Elles prévoient à l’instar d’autres pays d’Afrique et d’Europe qui ont relevé ce défi, l’exercice des contrôles gouvernementaux efficaces. Il est question pour la RDC d’atteindre ses objectifs économiques et sociaux en préservant

ses forêts et en continuant de demeurer le Pays -Solution pour la lutte contre le réchauffement climatique ”, a-t-il martelé Sur le plan économique, le pari à gagner, a renchéri le Président Tshisekedi, est celui de donner les chances de redressement aux économies des pays affaiblies par les effets collatéraux des changements climatiques et du Corona virus afin de promouvoir une croissance économique mondiale équilibrée et de stopper l’aggravation de la pauvreté dans les pays en développement.

” Nous ne pouvons pas relever ce défi sans des efforts internes de bonne gouvernance au niveau national, ni investissements productifs des richesses, ni transfert réel des ressources financières suffisantes à ceux qui en ont besoin ”. Foi du Président Congolais Félix Tshisekedi.

C’est pourquoi, la RDC plaide pour la concrétisation de la proposition de cession par les pays riches d’un pourcentage de leurs droits de tirage spéciaux au Fonds Monétaire International (FMI) aux pays les moins nantis, faite par la Conférence de Paris sur la relance des économies post-Covid-19 du mois de mai 2021 et appuyée par un engagement ferme du Sommet du G20 d’octobre de la même

année à Rome. En tout cas, toute facilité d’accès aux ressources additionnelles  en faveur des pays éprouvés par les changements climatiques et la Covid-19 sera la bienvenue. Le pays de Lumumba reste ouvert à la coopération avec tout partenaire disposé à l’aider à atteindre ses objectifs.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top