Economie

Croissance et développement de la RDC par les Mines : Antoinette N’samba affiche ses ambitions sur plusieurs fronts

Assainissement de l’administration des Mines pour y extirper les antivaleurs et les pratiques mafieuses, barrer la route à la mafia qui avait déjà élu domicile dans l’administration des Mines, organisation avec succès des derniers états généraux des Mines, dialogue permanent avec les acteurs du secteur minier pour un partenariat gagnant-gagnant, responsabilité sociétale des entreprises, lutte contre le travail des femmes et enfants dans les mines artisanales, encadrement de l’artisanat minier, lutte contre la fraude et la contrebande minières, Antoine N’Samba Kalambayi est sur tous les fronts depuis son avènement à la tête de ce ministère très stratégique au regard de sa contribution au Budget de l’Etat et dans la balance commerciale de la République Démocratique du Congo (RDC). Depuis sa prise de fonction, la ministre nationale des Mines fait de l’amélioration de la gouvernance dans la gestion des ressources naturelles, pilier 5 du Programme du Gouvernement de la République, son cheval de bataille. En effet, lors de la présentation dudit Programme gouvernemental devant la représentation nationale, le Gouvernement des Warriors avait fait la promesse, en ce qui concerne le secteur minier, de continuer à le promouvoir et à accroître sa contribution à l’économie ainsi qu’aux recettes publiques. Dans la pratique, l’Exécutif Central s’emploie aujourd’hui, dans le respect du Code et du Règlement miniers, à poser les huit actions suivantes afin de stimuler la croissance et le développement de la RDC par le secteur des Mines : 1) mettre en œuvre un programme de certification minière en vue de valoriser et protéger les actifs miniers ; 2) réorganiser les marchés locaux des minerais ; 3) impliquer davantage les Nationaux par différentes incitations à l’investissement dans le secteur minier ; 4) lutter contre le bradage des ressources minières et la spéculation dont elles font l’objet sur les marchés financiers internationaux au détriment de la République ; 5) veiller à la sauvegarde des intérêts de la RDC dans les Joint-ventures ; 6) renforcer les mesures de lutte contre l’exploitation et le trafic illicites des minerais, particulièrement dans l’Est du pays ; 7) mettre en œuvre une stratégie de création d’une chaine de valeurs des produits miniers notamment par l’installation des industries de transformation locale ; et enfin, 8) mettre en œuvre effectivement les dispositions légales en vigueur en matière de responsabilité sociale des entreprises.

Croissance et développement de la RDC par le secteur des Mines, Antoinette N’samba Kalambayi affiche ses ambitions

La patronne des mines s’est résolue, depuis sa prise de fonction, à s’inscrire dans la vision salutaire du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, celle d’œuvrer à tout prix dans l’intérêt supérieur du pays, en combattant les maux et les antivaleurs qui ont longtemps rongé les différents secteurs de la vie nationale. La Warrior Antoinette N’samba Kalambayi n’entend ménager aucun effort pour que le secteur des Mines, vecteur du développement de la RDC, soit réellement un moteur de croissance, et celui qui profite effectivement aux filles et fils du Pays. Partant de l’assainissement de l’administration des Mines pour y extirper les antivaleurs et les pratiques mafieuses, en passant par l’organisation avec succès des états généraux des Mines, le numéro du secteur des Mines se montre déterminé à booster réellement ce secteur longtemps pris en otage par des officines moins soucieux du développement socioéconomique de la République.Lors de sa dernière visite de travail dans le grand Katanga, le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, s’était montré déterminé à faire en sorte que tous les contrats miniers signés avec les différents opérateurs du secteur puissent réellement bénéficier aux enfants du pays. Le Premier Citoyen de la République avait, pour ce faire, souhaité voir la donne changer, dans le sens d’un partenariat gagnant-gagnant avec tous ces opérateurs, car, dit-il, il n’est pas normal que des opérateurs miniers viennent s’enrichir au pays pendant que les filles et fils du même pays demeurent toujours pauvres. La tendance devra pour ce faire être inversée, une voie bien tracée que suit de près la ministre des Mines Antoinette N’samba Kalambayi.

Assainissement de l’administration des Mines

S’inscrivant dans la dynamique impulsée par le Chef de l’Etat, la ministre N’Samba Kalambayi a d’abord mis le cap sur l’assainissement de l’administration des Mines, par le déclenchement d’une lutte acharnée contre les mauvaises pratiques notamment, dans la gestion des effectifs des agents et des nouvelles unités. Malgré le blocage, la manipulation et les accusations gratuites, la patronne des mines a pris l’engagement de se conformer aux textes qui régissent son secteur avant de poser un quelconque acte administratif.La décision courageuse de sursoir au payement de toutes les primes destinées aux nouvelles unités (N.U.), s’inscrit donc dans cette logique de se conformer aux textes dans le processus du recrutement et d’affectation des nouvelles unités pour ainsi barrer la route à la mafia qui avait déjà élu domicile dans l’administration des Mines.

Les états généraux des Mines, voie du succès

Dans le souci de réfléchir profondément, avec le concours de plusieurs acteurs du secteur, les grands problèmes qui freinent le développement du secteur des Mines en RDC, Antoinette N’Samba Kalambayi a organisé, sous le Haut patronage du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, du 8 au 10 juillet derniers, les états généraux des Mines, édition 2021.Placés sous le thème : ” Secteur minier, moteur de croissance et du développement socioéconomique de la RDC “, ces états généraux des Mines ont constitué une occasion pour le ministère des Mines de créer réellement un cadre d’échanges autour de différents défis et enjeux qui se posent dans le secteur minier afin de permettre au gouvernement de la République, chapeauté par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, à travers le ministère des Mines, de trouver des solutions idoines pour développer la RDC, grâce notamment à tout son boom minier.Ces assises de trois jours à mettre désormais à l’actif de la Patronne des Mines Antoinette N’Samba Kalambayi, ont permis à cette dernière et à tout son Ministère, de se faire une idée générale et claire sur tous les maux qui rongent son secteur, et des solutions préconisées à travers les 113 recommandations formulées par les participants. Il faut noter par ailleurs qu’à sa prise de fonction, N’Samba Kalambayi avait pris un ferme engagement, selon la vision du Président de la République, de tout mettre en œuvre pour combattre, avec la dernière énergie la fraude, la contrebande minière, de s’atteler sur la problématique de la recherche géologique en RDC, d’œuvrer pour la certification, la gestion des ressources minières et la transparence dans la gestion. Cette détermination a été de mise au cours des assises des états généraux des Mines qui étaient aussi une occasion d’analyser la contribution des entreprises du portefeuille du secteur minier au budget de l’Etat, analyser la problématique de l’exploitation minière artisanale en RDC ainsi que les responsabilités environnementales et sociétales des entreprises minières.Signalons que l’organisation avec succès de ces états généraux des Mines en RDC est un signal fort donné par le Gouvernement de la République, sous l’impulsion du Président Félix Tshisekedi, dont la vision salutaire de réformer le secteur des Mines de la RDC est bien intériorisée par la dame de fer, Antoinette N’Samba Kalambayi, qui dit ne ménager aucun effort pour permettre le développement de la République, grâce à son secteur minier.

Dieudonné Buanali et Blandine Bampala

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top