ACTUALITE

Dans une conférence-débat à l’Université moderne de Kinkole (UMK) : Ntale Cishambo pose les problématiques de la véritable souveraineté numérique de la RDC

La conférence-débat s’est tenue dans la grande salle de l’Université Moderne de Kinkole (UMK) ce samedi 19 mars 2022. Devant les responsables de cet Alma mater dont le Président du conseil d’administration Lamy Lamiel et le Recteur Dieudonné Luaba Nkuna, les étudiants et bien d’autres invités, le conférencier Ntale Cishambo a exposé sur le thème du ” Numérique, internet et souveraineté : les véritables enjeux pour la RDC”. Dans un monde qui chaque activité se numérise, cette conférence avait toute  sa raison d’être pour une RDC qui n’est pas en marge de toutes ces mutations numériques que connaît la planète. L’Université moderne de Kinkole n’aura pas tort d’organiser cette activité scientifique pour faire participer ces jeunes gens qui sont sous son joug, dans l’encadrement scientifique, afin qu’ils comprennent à mieux les changements qui interviennent dans leur environnement entant qu’étudiants.

Le choix de l’intervenant du jour, Ntale Cishambo, pour cette conférence-débat par l’UMK n’est pas un acte anodin, car l’orateur est un passionné de l’informatique, avec des compétences prouvées dans la gestion de projets, Microsoft Office ainsi que HTML 5, CSS3, Javascript. Il est également Directeur  général à Mulangane it consult (MITC), Consultant business développeur à la société de développement du Congo (SDC).  Il est aussi le fondateur de la “Fondation Ndako ya Nkoyi”.

La solennité de cette conférence a été repérée déjà  par le fait qu’elle a commencé avec l’hymne national. Prenant la parole devant plusieurs participants, Ntale Cishambo a commencé son propos par égrener chaque composante du thème qui est; «Numérique, internet et souveraineté : les véritables enjeux pour la RDC» et a décliné ces enjeux en question.

Pour lui, l’espace de réflexion autours des problématiques liées aux numérique,  l’internet et la souveraineté numérique est essentiellement peuplé par des vrais et des faux enjeux. «Le congolais doit être capable de faire le distinguo. De s’asseoir, de regarder qu’est ce que le Congo gagne et qu’est ce que le Congo perd sur certains de ces enjeux.  Il faut commencer à s’assumer pleinement dans ces réflexions. Ne pas devoir attendre que que l’international nous dise quoi faire sur des problématiques aussi sérieuses et importantes, qui sont capables d’emmener le développement, la prospérité pour notre pays de manière très rapide et plus moderne.» a-t-il dit.

Pour Ntale Cishambo, l’enjeu du numérique pour la RDC c’est de garder sous format numérique, tous les savoirs et les savoirs-faires que la RDC a accumulé depuis les millénaire. 

En ce qui concerne l’enjeu de l’internet,  c’est  de véhiculer, par ce réseau interconnectés, tous ces savoir et savoirs-faire, afin que les congolais partout où ils soient, dans le pays et à l’étranger, soient capables d’avoir accès à ça, pour pouvoir répondre à toutes les questions que leur impose la vie.

Pour la souveraineté numérique de la RDC, le conférencier Ntale Cishambo a expliqué aux étudiants de l’UMK et d’autres participants que «la souveraineté numérique va permettre à notre État de mieux nous sécuriser dans ce cyberespace, par ce qu’aujourd’hui, le cyberespace congolais existe, mais on l’a un peu laissé à l’abandon. On veut que l’Etat prenne conscience, comme il a déjà fait à travers le plan national du numérique et le code du numérique, mais qu’il en prenne un peu conscience de  manière un peu plus fine et plus pointue, car les attentes sont énormes.» a-t-il dit, tout en reconnaissant les avancées significatives que le pays a engrangé dans ce domaine.

Pour lui, la souveraineté numérique c’est la capacité à maîtriser l’ensemble des technologies tant d’un point de vue économique que sociologue et politique, et de se déterminer pour avoir sa propre trajectoire technologique.

Plusieurs enjeux figurent dans la problématique de la souveraineté numérique. Il y a notamment l’enjeu stratégique, car cette souveraineté permettra aux entreprises congolaises de développer l’autonomie et de croître par elles-mêmes. Elle constitue le contrepoids des géants du numérique (GAFA) qui font la loi dans le cyberespace. Il y a aussi l’enjeu économique, car la RDC ne tire rien en terme de fiscalité des géants du numérique dont leurs services est consommés dans le pays. Si l’Europe tire autour de 9% d’ impôts en moyenne pour le bénéfice, selon Ntale Cishambo, la RDC ne gagne rien. Ce qui lui a conduit à lancé un appel au législateur congolais à jeter un œil et le bon à ce secteur qui génère beaucoup des capitaux.

Tout en indiquant qu’il y a plusieurs enjeux dans la souveraineté numérique, Ntale Cishambo salue le fait que le pays soit doté du plan national numérique, avec la volonté manifeste du président de la République Félix Tshisekedi. Il a insisté sur le fait que la RDC peut faire mieux : « l’initiative était nécessaire, mais elle doit-être sublimée de beaucoup des travaux. pas seulement des travaux scientifiques, mais aussi des travaux pratiques, on doit aussi avoir des travaux empiriques, on doit aussi avoir des exemples dans beaucoup de domaines, que ça soit à l’économie numérique, que ça soit la recherche scientifique numérique…» dit-il.

Après une séance des questions réponses, prenant la parole à son tour avant la fin, le Recteur de l’Université Moderne de Kinkole (UMK), le Professeur Dieudonné Luaba Nkuna a rappelé que cette activité rentre dans le cadre des missions naturelles de l’UMK, qui se traduit aussi par le slogan «Former pour transformer».

Cette conférence-débat dont les étudiants ont loué initiative et l’intervention du conférencier Ntale Cishambo, ne tombe pas comme un cheveux dans la soupe dans cet établissement privé d’enseignement supérieur et universitaire qui va totaliser bientôt 5 ans d’existence. C’est aussi et surtout parce que l’UMK organise la faculté de l’informatique, au côté des facultés  de Droit et administration des affaires, de l’Économie et Gestion des entreprises, et l’École de santé.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top