Politique

DE Mukamba Jonas à Edy Kapend en passant par Jacob Kabeya Le sillon d’un Président qui gouverne au-delà des apparences

Il est des moments où des actes posés dans la grande simplicité véhiculent tout de même un message d’une grande complexité car ce sont des actes puissants sans calculs et orientés vers leurs destinataires en tant qu’êtres humains ayant le droit de recevoir des preuves de solidarité. Nous retenons trois actes posés par le président qui sont à nos yeux l’illustration de cette gouvernance qui échappe au reflexe politicien mais qui donne à celui qui les pose l’expression de sa pleine humanité. Le président a eu la force morale de libérer le colonel Edy Kapend et de le gracier après un long période passé derrière les barreaux clamant son innocence. Il fallait le faire et ne rien attendre que le sentiment d’avoir contribué à réparer une certaine injustice. Sans rien attendre de celui-ci, il a donné son quitus pour sa libération. Et dans cette perspective des actions de complète humanité il est parti à la messe d’action de grâce à l’occasion du 90e anniversaire de Jonas Mukamba qui est un homme à ne plus présenter et qui est l’un des patriarches de la république. Aller le voir c’est dire que tout congolais qui vit sa vie de manière exemplaire peut attirer l’attention du chef de l’Etat. Le troisième acte est la gerbe de fleur sur la dépouille mortelle d’un combattant Jacob Kabeya que beaucoup ne connaissent pas mais qui a mené un combat en toute vérité et le Président est arrivé pour honorer l’humanité de ce combat. Ce sont des moments qui permettent à chaque citoyen de croire à la providence divine et de rester sur le chemin du bien.

Le president Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a honoré le patriarche Jonas Munkamba

Jonas Munkamba kadiata Nzemba, 90 ans , a été honoré, ce samedi par le Président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.
Le Patriarche Munkamba fait partie des baobabs de la politique Congolaise encore en vie.

Ancien ministre, ambassadeur et Président Administrateur Délégué de la MIBA, Jonas Munkamba a côtoyé tous les présidents de la république Démocratique du Congo depuis 1960 et occupé plusieurs autres fonctions politiques.

Le Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a participé à la messe d’action de grâce organisée ce samedi à l’église Sainte Anne de Gombe à l’occasion de ses 90 ans.

A l’occasion, le Chef de l’Etat lui a remis en cadeau un véhicule tout terrain dernier cri de marque Toyota Landrcuiser GX-R V8.
Au cours de la messe célébrée par Monseigneur Tharcisse Tshibangu Tshishiku, congénère de Jonas Munkamba, tous les hauts faits de cet ancien séminariste ont été rappelés à l’assistance .

Le nom de Jonas Munkamba reste surtout très lié à la Minière de Bakwanga ( MIBA), fleuron de l’industrie minière de la RDC dans les années 80.

L’hommage présidentiel au combattant Jacob Kabeya, le coordinateur des parlementaires débouts de l’UDPS

Emotion et consternation ce samedi 9 janvier au funérarium de l’hôpital du Cinquantenaire de Kinshasa.
Plusieurs cadres et militants de l’UDPS sont venus rendre hommage hommages à Jacob Kabeya funde, compagnon de lutte de l’UDPS, décédé le 26 décembre 2020.

Bourgmestre adjoint de la commune de la N’sele, l’illistre disparu fût coordinateur du collectif des parlementaires débout de l’UDPS pendant les années de lutte.

C’est en reconnaissance de sa lutte dans l’encadrement des militants que le Chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a tenu à saluer sa mémoire.

Le Président de la république a fait le déplacement de l’hôpital du Cinquantenaire pour s’incliner devant la dépouille mortelle de l’illustre disparu.

Jacob Kabeya laisse une veuve et 9 enfants.

Le Colonel Eddy Kapend retrouve la liberté

23 personnes condamnées à mort pour l’assassinat de l’ancien président Laurent-Désiré Kabila, dont le colonel Eddy Kapend, ont été libérées.

Le colonel Eddy Kapend, l’aide de camp de l’ancien président assassiné, est sorti de la prison dans une jeep sous escorte.
Une 23ème personne, un ancien chef de l’Agence nationale des renseignements (ANR), Georges Leta, est également sorti de prison mais n’a pas assisté à la cérémonie organisée pour leur sortie en raison d’une maladie.

Assassiné dans son bureau

Laurent-Désiré Kabila, l’ancien président et père de Joseph Kabila a été assassiné le 16 janvier 2001 dans son bureau par l’un de ses gardes du corps. Celui-ci a été immédiatement abattu après commis son acte.

Selon vice-ministre de la Justice Bernard Takaishe, “le président a accordé cette grâce pour des raisons purement humanitaires”(…) Cette grâce n’est pas un chèque en blanc. La grâce ne va pas effacer les crimes pour lesquels vous avez été condamnés”. Une telle mesure c’est tout simplement parce qu’on veut remettre le pays sur les rails et apporter une certaine quiétude aux Congolais”.

Le président Félix Tshisekedi avait accordé la grâce présidentielle aux assassins de l’ancien président Laurent-Désiré Kabila, père de son prédécesseur Joseph Kabila, fin décembre 2020.

Cette mesure intervient après que le chef de l’État a mis fin le 6 décembre à la coalition qu’il formait avec Joseph Kabila, toujours majoritaire au Parlement.

Pour Bob Kabamba, professeur de sciences politiques à l’université de Liège, cette libération pourrait être l’occasion de rouvrir le procès de cet assassinat qui reste selon lui un dossier sombre de la présidence Kabila.

Géopolis Hebdo/Presse Présidentielle

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top