Economie

Designation des ” opérateurs miniers ” chinois comme superviseurs des mines artisanales /Le ministère des Mines suspend la lettre du Gouverneur militaire de l’Ituri : La réaction du Cabinet du Général Luboya N’Kashama Johnny très attendue

Guidé par le seul souci d’encadrer les activités d’exploitation minière par des sujets chinois, le Gouverneur militaire de l’Ituri, le Général Luboya N’Kashama Johnny, a nommé, depuis le 4 octobre 2021, trois (3) sujets chinois pour ” assurer les relations entre le Gouvernement provincial et les exploitants miniers de nationalité chinoise ” opérant en Ituri. Depuis cette nomination, les réactions fusent de partout pour critiquer cette ” nomination ” des sujets étrangers par une autorité congolaise. Commentant cette décision, un mandataire en mines et carrières, sous couvert d’anonymat, appelle ” le conseiller juridique du Gouverneur militaire à démissionner ” pour n’avoir pas pu aidé son Chef dans la prise de cette décision. ” Comment des étrangers chinois peuvent être nommés par un Gouverneur militaire pour jouer le rôle d’intermédiaire avec la province alors qu’on sait qu’il y a des services de l’État commis à cette fin, notamment la Division provinciale des Mines et le Service d’Assistance et d’Encadrement de l’Exploitation Minière à Petite échelle (SAEMAPE) ? Dans ce cas, quel travail vont encore faire ces services ? ” S’est interrogé l’avocat. Retour sur les circonstances ayant occasionné cette polémique.

” (…) Suite aux recommandations des différentes rencontres avec les opérateurs du secteur minier de la Province, particulièrement les coopératives et services administratifs, je marque mon accord pour que vous assuriez les relations entre le Gouvernement provincial et les exploitants miniers de nationalité chinoise opérant en Province de l’Ituri. Comme convenu, vous serez assisté de vos compatriotes ZHOU DONGFEI et XING AIGUO, pour ceux installés dans les Territoires de Djugu et de Mambasa. A cet effet, votre mission consistera à encadrer les exploitants concernés dans le respect des dispositions légales et réglementaires en matière d’exploitations minières et assurer l’interface avec le Gouverpement provincial ”, lit-on dans la dernière décision prise par le Gouverneur militaire depuis Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri. Mais que disent les textes en la matière ?

” Dans la zone d’exploitation artisanale, seuls les membres des coopératives minières ou des produits de carrières agréées sont autorisés à y accéder pour exploiter toute substance minérale classée en mines ou produits de carrières. Les modalités de cette autorisation sont définies dans le Réglement minier ”. Tel est libellé l’article 111 du Code minier de la République Démocratique du Congo (RDC), considéré comme la ” bible ” qui organise le secteur minier du pays. De ce fait, elle s’applique à tous les acteurs : État et tous ses démembrements, opérateurs miniers et communautés.

Dans sa lettre datée du 19 octobre 2021 dont une copie est parvenue à Géopolis Hebdo, le Vice-ministre des Mines, Godard Motemona, rappelle au Gouverneur militaire, Johnny Luboya N’Kashama, que sa lettre de désignation des superviseurs chinois viole les dispositions des articles 111 et 114 bis du Code minier congolais qui donnent accès à la zone d’exploitation artisanale exclusivement aux Congolais de plus de 18 ans et aux membres d’une coopérative minière agréée. La réaction du cabinet du Gouverneur militaire est très attendue !

Blandine Bampala et Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top