Politique

Désignation du Président de la CENI : Jean-Paul Kasende : ” Il faut remplacer les Confessions Religieuses par l’ANATC. ”

Devant les blocages à répétition et face aux échéances électorales qui se pointent à l’horizon, faut-il laisser aux Confessions Religieuses le pouvoir de désigner par consensus le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ? ” Non et non ! Les Confessions Religieuses ne doivent pas désigner le Président de la CENI, car elles ne sont pas censées de faire de la politique déjà. Ensuite, elles ne sont pas d’une seule obédience spirituelle. Parmi elles, il y a des églises de réveil. Celles-ci sont des créatures à caractère socioéconomique profitant de la misère du peuple pour leur vendre des illusions sociales. Ces églises de réveil, la plupart, sont les oeuvres des politiciens sans conscience politiquement démocratique ”, a déclaré, le jeudi 02 septembre 2021, M. Jean-Paul Kasende, Coordonnateur de HONLEX61, au cours d’une interview téléphonique accordée à Géopolis Hebdo depuis Paris où il séjourne.

En effet, la CENI est une grande institution d’appui à la démocratie d’où sortent par des élections générales des dirigeants du pays. ” Comment expliquer que ce sont des Confessions Religieuses qui choisissent le Président de cette institution et des fois, les employés de cette institution qui sont gérés par ces mêmes hommes de Dieu, voient leurs salaires connaître des arriérés ? Quand il y a la paie, c’est avec des amputations allant de 50 à 60%. Les dirigeants de la CENI choisis par les Confessions Religieuses sont-ils des enfants de coeur ? ”. S’interroge ce Lumumbiste de pur sang.

En dehors de la RDC, les Confessions Religieuses ne jouent pas le même rôle voulu par les anciens belligérants de la crise congolaise des années 2000. Ce sont le Ministère de l’Intérieur, la Société civile électorale, voire même les Autorités Traditionnelles, qui arbitrent le jeu électoral.

” Je propose que l’ANATC (Association Nationale des Autorités Traditionnnelles et Coutumiers) puisse choisir, à l’avenir, le Président de la CENI, car politiquement ce rôle leur revient de plein droit au nom de l’unité et la paix traditionnelle en RDC ”, a martelé le nationaliste JPK.

Propos recueillis par Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top