Non classé

Dialogue Nationale :Les ambassadeurs de l’Union Européenne, Canada, USA et la CENCO chez Edem Kodjo

edem-kodjo-7Le facilitateur Edem Kodjo a reçu un groupe d’ambassadeurs de l’Union européenne ,du Canada et des Etas –Unis accrédités à Kinshasa ce lundi 26 septembre 2016 .les discussions ont tournées autour du dialogue .Les ambassadeurs ont plaidé pour un large consensus en RDC en vue de permettre la tenue d’élections crédibles et transparentes .En début de la soirée ,Edem Kodjo a également échangé avec les responsables de la CENCO sur les évènements des 19 et 20 septembre 2016 et sur la suspension de leur participation au dialogue.
A la sortie de la rencontre avec le facilitateur Edem Kodjo, l’ambassadrice du Canada Ginette Martin a donné les grandes lignes des échanges. « Nous sommes venus voir le Facilitateur un peu pour échanger avec lui. L’important étant de s’assurer qu’on ait un consensus le plus large possible qui puisse mener à la tenue d’élections crédibles et transparentes dans les meilleurs délais et dans le respect à la fois de la constitution et de la volonté de la population », a-t-elle dit.
Il sied de rappeler que les travaux du dialogue convoqué depuis le 1er septembre en vue de discuter des prochaines échéances électorales et boudé par certaines formations politiques de l’opposition sont suspendus. Selon la facilitation, des consultations se poursuivent .Et un projet d’accord politique a été soumis aux participants.
L’ambassadrice du Canada a déclaré que les ambassadeurs européens, ceux du Canada et des Etats-Unis ont tous compris que l’on est en période des consultations sur le projet d’accord qui circule largement. « C’est une occasion pour tout le monde de voir qu’est ce qu’il y a sur la table ,de voir là où il y a peut être encore des améliorations à faire pour s’assurer qu’on ne revoit pas la situation qu’on a vue la semaine dernière avec des pertes en vies humaines » ,a-t-elle signifié .
En début de la soirée du lundi, le facilitateur s’est également entretenu avec la délégation de la CENCO conduite par son président Mgr Marcel Utembi.
Pour la CENCO,à la suite des évènements malheureux vécus le 19 et 20 ,la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) s’est sentie interpellée et a décidé de suspendre sa participation au dialogue en cours, qui ne veut pas dire retrait et les raisons étaient claires ,d’abord pour pleurer les morts mais aussi pour élargir le consensus.
A cet effet, le secrétaire général adjoint de la CENCO, l’abbé Donatien Nshole, a donné le but de cette rencontre. « Nous sommes venus voir le facilitateur pour lui dire qu’on n’a pas jeté le discrédit sur le Dialogue de la Cité de l’Union Africaine ,on est là et on travaille.Pour la CENCO ,mais la CENCO a estimé qu’avec le message qui a été lancé par ces evenements là ,on aurait bel et bien continué meme si les resolutions s’averaient bonnes mais le fait qu’une bonne partie des congolais ne se sentiraient pas concernés par ce dialogue ,la paix qui est l’objectif de ce dialogue n’aurait pas été atteint.
Voila pourquoi les évêques ont repris le bâton de pèlerin pour aller à gauche et à droite enfin d’obtenir ce consensus »a-t-il fait savoir avant d’ajouter qu’ils sont allés voir ceux qui sont dehors ;le rassemblement et l’opposition et leur demander dans la mesure du possible ,de s’impliquer pour que l’on arrive à un accord qui mette d’accord tous les congolais. « Et aujourd’hui le président de la CENCO a pensé voir le facilitateur pour lui expliquer les mobiles de la suspension de la CENCO et aussi pour lui demander que tout en continuant le travail du dialogue, que l’on prenne des dispositions pour que l’accord éventuel issu de ce dialogue laisse une porte ouverte aussi à ceux qui pourront éventuellement s’impliquer. C’est l’idéal, c’est le souhait », a-t-il souligné.
A la question liée à la levée de la mesure de suspension de la participation de la CENCO au dialogue, l’abbé Donatien Nshole a fait savoir que la CENCO n’a pas levé la suspension dans la mesure où on continue de travailler. « On est venu dire au facilitateur qu’on n’a pas jetés le discrédit sur le dialogue à la cité de l’Union Africaine mais l’église a estimé important de suspendre sa participation, on est là mais en train de travailler. C’est pour le rassurer que l’objectif c’est de considérer le travail des uns et des autres.
Quant au maintien de ses préalables par rapport à l’accord qui est attendu, la CENCO estime qu’il ne s’agit pas des préalables mais des fondamentaux. La CENCO ajoute que la suspension prendra le temps qu’elle prendra. »Si aujourd’hui ou demain, le Rassemblement rejoint les autres autour d’une table, on va continuer à travailler. Le rassemblement n’est pas fermé au Dialogue »a déclaré l’abbé Nshole Donatien.
Georges Kisapindu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top